Hello Handicap PME du 05 au 08 décembre, Inscrivez-vous !

Un vidéophone en langue des signes

Résumé : Un vidéophone ou un système de transcription écrite par reconnaissance vocale à distance. Voici les deux innovations de Viable France qui propose une gamme complète de services d'accessibilité pour les personnes sourdes et malentendantes.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Innovation 1 : le vidéophone en LSF
Téléphoner lorsqu'on est sourd ? L'idée peut paraître saugrenue. Et pourtant, il suffit d'un concept novateur pour que le courant passe enfin : le vidéophone. C'est en quelque sorte un téléphone qui permet à une personne sourde de dialoguer avec une personne entendante, via un interprète en langue des signes. Celui-ci met en relation deux interlocuteurs, un malentendant (l'appelant) et un entendant (personne privée, administration, services d'urgence, entreprises...). Cet outil, appelé VPAD, a été mis en place par Viable France qui, depuis 2008, développe une gamme complète de services d'accessibilité pour les personnes sourdes et malentendantes. Fanny Corderoy du Tiers, sourde de naissance, en est la fondatrice et la gérante.

Un concept simple

1. L'usager malentendant ou avec des troubles de la parole contacte la plateforme Viable France grâce à une connexion internet.
2. L'appelant soumet le numéro de son correspondant à l'interprète.
3. Interprète et appelant non entendant sont filmés par webcam et communiquent par écran interposé en langue des signes.
5. L'interprète restitue à l'appelé le message oralement.
6. Puis transmet sa réponse à l'appelant en langue des signes, en langage parlé-complété ou en texte écrit.

Il va sans dire qu'avec VPAD deux personnes sourdes, équipées chacune d'un écran, peuvent utiliser le réseau vidéo en communiquant entre elles en langue des signes ou par texte écrit sans avoir besoin de passer par la transcription d'un interprète.

Des aides pour les entreprises

Les entreprises qui emploient des personnes sourdes ou malentendantes peuvent évidemment souscrire à ce service (sous la forme d'un forfait annuel et d'un coût de 75 euros de l'heure) et bénéficier d'aides, notamment dans le cadre de l'aménagement des postes de travail, de l'acquisition d'aides techniques permettant de compenser un handicap ou de la prise en charge des aides humaines à la communication proposées respectivement par le FIPHFP et l'AGEFIPH.

Un forfait à 1190 € pour les particuliers

Un tel outil est également proposé aux particuliers. Il suppose évidemment une infrastructure importante et donc un coût que certains jugeront prohibitifs : 1190 euros le forfait pour les particuliers comprenant l'équipement et deux ans d'accès au serveur. Une seule limite : le service n'est joignable que du lundi au vendredi, de 9h à 19h. Considéré comme aide technique, le terminal peut néanmoins être pris en charge par la MDPH à hauteur de 600 euros.

Un interprète à distance toujours disponible

Ce système peut également être utilisé lorsque, au sein d'une même pièce, par exemple lors d'une réunion ou d'un entretien d'embauche, l'un des participants est sourd et requiert la présence d'un interprète. L'opérateur remplit donc cette fonction mais en opérant à distance, une fois encore par écran interposé. Une alternative idéale pour les interventions de courte durée qui évite le déplacement d'un interprète.

Innovation 2 : la transcription à distance

Un second outil technologique novateur est également proposé par Viable France : la transcription en temps réel par reconnaissance vocale. Quel usage ? Dans le cadre, par exemple, de réunions ou de conférences, ce service permet aux participants sourds ou malentendants d'avoir une restitution écrite immédiate des débats et commentaires. Il a l'avantage de ne pas exiger la présence d'une personne sur place et se fait par reconnaissance vocale et non plus en tapant le texte.

Le principe ?

1. Le client appelle le technicien transcripteur, situé à distance, sur une plateforme.
2. Le technicien répète le discours énoncé. L'ordinateur, paramétré pour reconnaître sa voix, restitue chaque mot par écrit.
3. Le sous-titrage qui se fait en temps réel (avec seulement quelques secondes de décalage) est alors diffusé sur le support choisi : Ipad, PC, visiophone, téléphone portable ou grand écran...
4. Le texte issu de la reconnaissance vocale peut être sauvegardé immédiatement sur l'ordinateur du client.

Pour le moment deux transcripteurs assurent la restitution des paroles mais, face au succès de l'entreprise, Viable France envisage quelques renforts. Trois mois sont nécessaires pour assurer le paramétrage entre la voix du transcripteur et le logiciel (qui n'est pas en mesure de restituer une voix inconnue), comprenant notamment l'introduction de termes techniques en vue de conférences spécifiques. Un sous-titrage en langue étrangère peut également être envisagé sur demande.

Plus Infos:

http://www.viable.fr

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr