EDF Handisport : un partenaire électrisé

Résumé : EDF est partenaire de la quatrième édition des journées EDF Handisport, à Paris (10 et 11 sept. 2010). Quelles sont les motivations d'une grande entreprise dans un tel engagement ? Réponses de Catherine Lescure, directrice des Marques et Image d'ED

Par , le 

Réagissez à cet article !

Handicap.fr : Pourquoi avoir fait le choix, depuis quatre ans, de parrainer la journée EDF Handisport consacrée aux sports à destinations des personnes handicapées ?
Catherine Lescure :
EDF figure parmi les premières grandes entreprises françaises impliquées dans l'intégration professionnelle et sociale des personnes handicapées. Au niveau sportif, ce soutien se traduit par la volonté d'encourager le sport pour tous. Nous avons donc choisi d'être partenaire de la Fédération Française Handisport depuis 18 ans. Notre stratégie est d'aller sur des territoires où EDF est légitime, puis d'activer nos partenariats. En effet, notre volonté est de favoriser la promotion et le développement des sports que nous parrainons en créant notamment des événements grand public. C'est pourquoi nous avons décidé de créer en 2006, en collaboration avec la FFH, ces Rencontres EDF Handisport. Cet événement illustre parfaitement la politique d'EDF dans le sport : promouvoir le handisport et accroître sa visibilité auprès du grand public.

H : Le sport adapté qui concerne les personnes handicapées mentales n'a pas la même cote que les sports pour personnes handicapées physiques. Certaines dissensions existent même au sein des deux fédérations. Vous avez néanmoins pris la décision de l'intégrer cette année à cet événement. A l'initiative de qui, pourquoi ?
CL :
Intégrer les sports adaptés à la 4e édition des Rencontres EDF Handisport est une proposition faite par la FFH qui travaille au quotidien avec la FFSA (Fédération française sport adapté). De plus, ces rencontres se veulent ouvertes à tous. Par conséquent, intégrer le handicap mental à l'événement répond tout à fait à cet objectif. Enfin, l'un des buts de cette 4e édition est également de commencer à promouvoir les prochains Jeux Paralympiques de Londres auxquels participeront les athlètes du sport adapté.

H : Quels sont les sportifs valides qui ont accepté d'être présents à cette journée ? Quelle est leur motivation ?
CL :
Les athlètes valides du Team EDF qui seront présents sont les suivants :
- Jean David Bernard (Aviron)
- Claire Febvay (Plongeon)
- Bertrand Hemonic (Canoë-kayak)
- Sebastien Jouve (Canoë-kayak) qui a décroché cet été deux titres de Champion du Monde en remportant la finale du K4 1000m et celle du K2 200m.
Tous ces sportifs, qu'ils soient valides ou non valides, font partie d'une équipe, le Team EDF TM. Ils ont en commun la passion du sport. Leur motivation en participant à cet événement n'est pas de faire la promotion d'un sport mais du sport dans son ensemble. Ils savent également qu'ils vont partager un moment convivial avec d'autres sportifs et le grand public, et revoir leurs collègues du Team.

H : De quelle manière le grand public réagit-il à cet évènement. Vient-il spontanément, participe-t-il aux ateliers ? Ou le handicap continue-t-il de faire peur ?
CL :
Avec la FFH, nous avons mis en place un dispositif de communication (affichage, partenariats médias, relations presse) afin de faire la promotion de l'événement et ainsi faire venir le grand public. D'autre part, le lieu de l'événement, à savoir le Parvis de l'Hôtel de Ville, étant un emplacement central et très fréquenté de Paris attire le grand public de façon spontanée.

H : De quelle manière EDF s'engage-t-elle dans son cœur de métier pour faciliter la vie de sa clientèle de personnes handicapées ?
CL :
Dans le cadre de nos missions de service public et le respect de nos valeurs, nous nous employons à offrir la même qualité d'accueil et de services à l'ensemble de nos clients. C'est pourquoi EDF fait de l'accessibilité une priorité, pour ses boutiques Bleu Ciel d'EDF comme ses sites Internet et ses services.

H : On parle beaucoup de handicap aujourd'hui, avec une vraie prise de conscience collective. Les entreprises ont-elles tout intérêt à exprimer leurs engagements dans ce domaine, notamment en termes de retombées médiatiques ?
CL :
Comme nous le disions précédemment, l'intégration professionnelle et sociale des personnes handicapées est l'une des préoccupations d'EDF depuis de nombreuses années. Donc pour nous, il est effectivement essentiel que les entreprises s'impliquent et se mobilisent autour de ce sujet.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches