Hello Handicap le salon 0 déplacements, 100% recrutement

Faire parler les muets grâce à la musique du corps

Résumé : Des enfants emmurés dans leurs corps à cause d'handicaps très lourds ont réussi à exprimer ce qu'ils ressentaient, grâce à la traduction de leurs signaux physiologiques en musique, une avancée technologique qui pourrait briser le monde du silenc

Par , le 

Réagissez à cet article !

Par Marie MUTRICY

MONTREAL, 2 oct 2010 (AFP) - Des enfants emmurés dans leurs corps à cause d'handicaps très lourds ont réussi à exprimer ce qu'ils ressentaient, grâce à la traduction de leurs signaux physiologiques en musique, une avancée technologique qui pourrait briser le monde du silence de millions de malades.
Stefanie Blain a étudié pendant plus de cinq ans le contact entre ces enfants lourdement handicapés et leurs parents, dans le cadre de son doctorat au centre de rééducation pour enfants Holland Bloorview de Toronto.
"Ils peuvent +lire+ leurs enfants par un minuscule mouvement de lèvres, ou parce que leur respiration a changé", a-t-elle raconté lors de la conférence TEDx "Design pour la santé" qui se tenait vendredi à Montréal.
En mesurant ces signaux physiologiques infimes, Stefanie Blain a réussi à montrer que Max, un adolescent de 15 ans qui n'a jamais manifesté le moindre signe d'attention, s'anime quand il voit passer son jouet préféré.
Même entièrement paralysé, le corps continue à réagir par sa température, la sueur, les battements du coeur et le rythme cardiaque, a-t-elle expliqué.
"Mais mes courbes et simulations en 3D ne parlaient à personne", dit en souriant la jeune femme aux traits asiatiques. Musicienne, elle a écrit un programme informatique pour convertir ses mesures en sons.
"Cet autre enfant, qu'on croyait constamment endormi, a commencé à émettre une +chanson biologique+ quand les clowns sont arrivés dans sa chambre.
C'était la première fois que ses parents et les personnels soignants réalisaient qu'il a conscience du monde qui l'entoure."
Le logiciel qu'elle a créé déchiffre les signaux physiologiques et les traduit en termes de commandes informatiques, produisant un large spectre de tonalités, peut-on lire sur Bloom, le blog du centre hospitalier Bloorview.
Les sons produits vont des notes graves et douces quand l'individu est calme, à des tonalités élevées et chantantes quand il pense à quelque chose de plaisant.
"Chaque +chanson+ est unique", souligne Stefanie Blain.
"Imaginez: quand je suis arrivée, le couloir silencieux de l'hôpital menait aux chambres d'enfants qui ne peuvent ni bouger, ni parler, ni même avoir une expression faciale", a-t-elle décrit au début de sa présentation.
"Imaginez ce couloir maintenant, imaginez ces parents qui peuvent réellement connaître leur enfant", a-t-elle conclu, pleine d'espoir.
A terme, l'équipe du centre, menée par le Dr Tom Chau, souhaiterait donner la possibilité aux enfants de "dire" oui ou non, voire de sélectionner des boutons pour contrôler un ordinateur ou une télévision, lit-on encore sur le blog.
Stefanie Blain espère publier ses résultats dans une revue scientifique d'ici un an environ, pour pouvoir ensuite mettre en oeuvre son programme dans d'autres hôpitaux. "Cela permettra aussi aux personnes incapables de parler à cause d'accidents d'exprimer ce qu'ils ressentent", a-t-elle conclu.
stg/sab/sf/ea

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches