Le Téléthon en quête d'une nouvelle formule

Résumé : Au coeur l'an dernier d'une vive polémique lancée par Pierre Bergé, le Téléthon, marathon caritatif télévisé sans équivalent, est en quête d'une 'nouvelle formule' sur laquelle FranceTélévisions reste cependant, à ce stade, très évas

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Par Marie-Dominique FOLLAIN

"Je voudrais dire d'emblée que la télévision publique continuera à s'engager pour le Téléthon", a prévenu Rémy Pflimlin, président du groupe audiovisuel public, en présentant la 24ème édition, prévue les 3 et 4 décembre prochain.
"Je souhaite que nous retrouvions une dynamique", a-t-il ajouté, sans autres précisions sur la "nouvelle formule" que son groupe appelle de ses voeux. M. Pflimlin s'est dit "très peiné" du début de polémique après la publication d'un article du Figaro affirmant que son groupe envisageait de ne pas reconduire l'émission.

En 2009, la collecte avait permis de rassembler environ 95 millions d'euros, soit une baisse de près de 10% par rapport à l'année précédente.
Dans les jours précédant le marathon caritatif, Pierre Bergé président du Sidaction, s'en était pris vivement au Téléthon, l'accusant notamment de "parasiter la générosité des Français". Par la suite, l'Association française contre les myopathies (AFM) avait porté plainte en diffamation.
Pour apaiser la controverse, le président du Conseil supérieur de l'audiovisuel Michel Boyon avait alors proposé au Premier ministre François Fillon un rapport sur le thème "l'accès des associations aux médias".
Ce rapport doit être rendu fin novembre, précise-t-on au CSA où l'on souligne qu'aucun pré-rapport n'a été écrit et qu'il n'est "pas dans les prérogatives du CSA de faire divorcer France Télévisions et l'AFM". "C'est au CSA de nous fournir le rapport qui lui a été commandé sur ce sujet, et qui doit déterminer comment fonctionne l'attribution des ressources du Téléthon", a déclaré Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, sur France Info.
"Mais il n'y a aucun soupçon qui porte sur le Téléthon", a-t-il immédiatement ajouté. "J'ai fait le Téléthon pendant des années (...), c'est une grande fête populaire, une oeuvre remarquable".
A quelques jours de la nouvelle édition du Téléthon, la volonté des partenaires de l'opération est de calmer le débat.
"Le succès du Téléthon ne se mesure pas en terme d'audience, il se mesure grâce aux dons", a d'ailleurs relevé M. Pflimlin.
Pour sa part, la présidente de l'AFM Laurence Tiennot-Herment, qui a été auditionnée en juillet par le CSA, a convenu qu'il fallait faire évoluer le Téléthon. "Je pense qu'il faut jouer sans doute l'aspect transmedias pour dynamiser l'émission", a-t-elle dit à l'AFP.
Le contrat entre France Télévisions et l'Association française contre les myopathies (AFM), renouvelé tous les trois ans, arrive à terme le 31 décembre prochain.
Dans l'attente d'éventuelles transformations plus profondes à moyen terme, l'édition 2010 ne présente pas d'innovations particulières. Elle aura pour marraine Anne Roumanoff et pour ambassadrice Juline, une fillette de 6 ans atteinte d'une amyotrophie spinale, maladie qui touche ses muscles et les affaiblit inexorablement.
Pendant 30 heures, France Télévisions va mobiliser 500 techniciens dans ses différentes antennes avec trois pôles principaux à Paris, Pau et Troyes. Comme depuis plusieurs années, Sophie Davant et Nagui seront les maîtres de cérémonie. Au niveau national, quelque 200.000 bénévoles, 53.000 associations et 10.000 communes participeront au marathon caritatif.

Mdf/jca/bg

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 07-11-2010 par Walter SALENS :
Il semble assez naturel qu'une "institution" de près de 25 ans évolue, dans le sens d'un partage des heures d'antenne. En ce moment, ns recevons de tant d'assos.leur lettre d'appel pour un don, souvent avec étiquettes ou cartes postales.Ils pourraient limiter les coûts de collecte en expurgeant de leur mailings par exemple, les adresses qui n'ont pas fait de don pendant trois ans.
Walter 95

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches