Défi intégration : récit d'un naufrage ?

Résumé : Son slogan : 'Défi intégration : intégrer des personnes en situation de handicap, un défi, une force ! '. Un bateau, une course, une équipe mixte, deux abandons... Le sport extrême comme support d'intégration, était-ce une trop belle chimère ?

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

 

Cette aventure inédite fut imaginée il y a trois ans par Laurent Marzec (tétraparésique et auteur de « A corps perdu ») et Eric Bellion (skipper). Partant du constat que « le handicap tient malheureusement l'une des premières places parmi toutes les discriminations sociales, et que sur six millions de personnes handicapées en France, trop nombreuses sont celles qui rencontrent des difficultés d'intégration professionnelle et sociale », ce défi avait pour ambition de « balayer les idées reçues sur le handicap, de révéler la forte valeur ajoutée des personnes handicapées, leur pugnacité, leur courage, leur enthousiasme, leur foi en l'avenir. Des ressources insoupçonnées qui dynamisent toute équipe. »

150 000 euros d'aménagements
L'allégorie de l'Intégration a donc confié son destin à la mer. Rien de tel qu'un grand défi transocéanique, avec un équipage mixte composé à part égale de sportifs valides et handicapés ! C'est le Jokolia, un splendide voilier de 15 mètres qui sera le théâtre de cette épopée. Il doit suivre la Route des épices, de Bretagne à l'île Maurice, 9000 miles sur la Route des Indes, via le Cap de Bonne Espérance. Avec, tous l'espèrent, un nouveau record à la clé...

700 000 euros seront nécessaires pour donner vie à ce projet. Acheter, équiper et adapter le bateau : cockpit entièrement aménagé, assises, banc et cheminement, ascenseur, carré... Les mécènes et partenaires, notamment les missions handicap de grandes entreprises, sont au rendez-vous, convaincus du bien fondé et de la portée symbolique d'une telle aventure. Trois ans pour réussir. 2008, pour apprendre à naviguer ensemble et rechercher des partenaires. 2009, pour aménager le bateau et s'entraîner. 2010, pour tenter le record.

Les « chaisards » abandonnent
L'équipage est composé de Laurent Marzec (tétraparésique) et Eric Bellion, Grégory Dunesme (paraplégique), David Viguier (unijambiste), Justine Gaxotte, Nicolas Meisel. Une réalisatrice - Chloé Henry-Biabaud - sera aussi du voyage pour tourner un film sur cette épopée. Jokolia est mis à l'eau en 2009 et doit prendre le départ en septembre 2010. Des mois d'entraînements pour l'équipage. Des mois de sollicitations qui auront raison de la détermination et surtout de la santé de certains équipiers. Laurent Marzec quitte en effet le navire au printemps 2010 pour raisons médicales. Il est remplacé par Olivier Brisse, détenteur d'un record de vitesse en planche à voile, catégorie non-voyant. Grégory (paraplégique) s'accroche encore quelques mois mais finit par renoncer, la veille du départ, victime d'infections urinaires chroniques, d'un problème dermatologique et de tendinites.

68 jours en mer
Jolokia quitte le port sans « chaisards » alors que la majorité des aménagements avaient été financés pour des équipiers à mobilité réduite. L'équipage est finalement composé de 3 valides et de 2 handis. Le défi de l'intégration n'a été qu'en partie relevé, mais le « Défi Intégration » aura ouvert une voie dans l'accomplissement d'une équipe mixte en course au large. Pendant près de 70 jours, Jolokia a continué sa route (Il est rentré au port mi-novembre 2011). Jolokia c'est le nom d'un piment particulièrement épicé. Il a épicé la vie de l'équipe mer, de l'équipe terre et des nombreuses personnes qui y ont contribué.

A lire...
Le coffret des deux livres du Défi est maintenant disponible en librairie et sur le site !
- Libertalia, par Gérard Janichon
- Défi Intégration avec les photos de Nathalie Tufenkjian et Chloé Henry-Biabaud.

Un droit de réponse a été demandé par l'équipe du Défi Intégration:
http://informations.handicap.fr/art-news-handicap-2011-737-3729.php

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 11-06-2011 par equalizer :
700 000€ pour une promenade en bateau...

Ok pour l'intégration (on dit plutot l'inclusion de nos jours non ?) c'est dommage que ceux qui se battent au quotidien tous les jours dans les assos par exemple n'aient que peu accès à ce volume de financement...

En espérant que la majorité "des valides" ne croit pas par ce genre d'opérations, que la vie des personnes handicapées est aussi facile en terme de moyens financiers, pour faire aménager une maison, ou tout simplement acheter un fauteuil roulant...

Emmanuel

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr