Sondage: l'enfant autiste n'a pas sa place à l'école ?

Résumé : 29% de la population et seulement 18% des enseignants estiment que l'école ordinaire est "le meilleur environnement" pour les enfants autistes, la majorité citant plutôt les établissements spécialisés, selon un sondage publié par le collectif Au

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

PARIS, 24 mars 2011 (AFP) -
62% de la population et 68% des enseignants estiment que les établissements médico-sociaux et les instituts médico-éducatifs sont le "meilleur environnement" pour les enfants atteints de ce handicap.

Interrogés sur les "principaux freins à l'accueil d'un enfant autiste dans une classe ordinaire", les professeurs mettent en avant "le manque de moyens humains" (à 41%), puis (à 29%) "le manque de formation du personnel enseignant".

Pour autant, 83% des professeurs et 77% du grand public s'accordent sur le fait que l'Education nationale a obligation de scolariser les enfants autistes, conformément à la loi de 2005 sur le handicap.
96% des enseignants pensent que la scolarisation des enfants autistes "permet d'ouvrir les enfants à la différence", mais 53% d'entre eux pensent que ça "ne leur permet pas d'enseigner dans de bonnes conditions", et 61% que ça "ne permet pas aux enfants autistes d'apprendre dans de bonnes conditions".

Ce sondage a été réalisé, pour la partie "grand public", auprès d'un échantillon de 1.030 personnes de 18 ans et plus selon la méthode des quotas, sur système Cawi à partir du panel OpinionWay Newpanel, du 23 au 25 février.
La marge d'incertitude est de plus ou moins 2 à 3 points.

Pour la partie "enseignants", l'enquête a été réalisée auprès d'un échantillon de 325 enseignants selon la méthode des quotas du 24 février au 1er mars sur système Cawi. La marge d'incertitude est de plus ou moins 6 points.

Le collectif Autisme est composé de cinq fédérations et associations:
Autisme France, Sesame Autisme, Autisme sans frontières, ProAidautisme et AspergerAide. Il milite, entre autres, pour la scolarisation en milieu ordinaire.
kp/mba/jmg

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 03-11-2011 par ssrw.38 :
Je pense surtout que l'autisme comme d'autres différences fait peur. Quand au manque de moyens humains en effet c'est là que la bât blesse. Car un jeune enfant autiste accompagné d'un AVS ou EVS un peu motivé fera des progrès spectaculaires et le groupe classe en tirera une acceptation de la différence non négligeable de la différence. Par contre cette scolarisation en milieu ordinaire devra être adaptée aux possibilités de l'enfant en terme de durée, niveau etc... Et question coût (moyens humains pricipalement) connait t on le prix de revient d'une prise en charge exclusive et correcte cad avec suffisement de professionnels en IME comparé au "coût" d'un AVS ou EVS ?

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches