Journée du handicap dans la fonction publique, réactions

Résumé : La 1ère journée du handicap dans la fonction publique,organisée par le gouvernement, a suscité le scepticisme de certains syndicats: Solidaires y voit une façon de "faire oublier les 364 autres". La FSU se demande s'il ne s'agit pas que d'u

Par , le 

Réagissez à cet article !

PARIS, 12 mai 2011 (AFP) -
A l'heure actuelle, parmi les 5,2 millions d'agents de la fonction publique, quelque 200.000 sont handicapés, soit un taux de 4%, en deçà du seuil de 6% fixé par la loi depuis 1987.

Le gouvernement, qui veut "faire changer les regards" et inciter les fonctionnaires concernés à déclarer leur handicap, a lancé une campagne baptisée "Handicap et fonction publique, la volonté de réussir".

Pour Solidaires, qui y décèle des motivations électorales,"cette belle phrase masque des objectifs moins avouables". Le syndicat souligne que "le handicap continue hélas de se conjuguer encore trop souvent avec précarité, carrière plate... et pression au travail".

Dans un communiqué, l'organisation relève que le gouvernement a un intérêt financier à "recenser au maximum les agents" handicapés dans "le contexte d'asphyxie organisée des finances publiques", mettant en garde contre " toute chasse abusive".

Depuis 2005, les employeurs publics doivent en effet verser une contribution au Fonds d'insertion pour les personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) en cas de manquement aux objectifs de 6% (en 2010,212,4 millions d'euros ont été versés).

La FSU se demande pour sa part si cette journée n'est pas qu'un "trompe l'oeil". Dans un communiqué, le syndicat dit "partager les objectifs affichés" de la campagne, mais souligne que cela "ne peut masquer les résultats plus que mitigés obtenus", notamment depuis 2005, date de la création du FIPHFP.

L'organisation souligne que "les personnes handicapées hésitent à faire reconnaître leur situation, par crainte de pénalisation dans leur carrière" et réclame "que l'on passe réellement (...) des discours aux actes".
chl/pz/bma

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr