Une nécessaire approche globale du grand âge et du handicap

Résumé : La dépendance des personnes âgées et le handicap exigent une approche globale de l'ensemble des questions qu'ils soulèvent, allant des aménagements techniques au regard que la société porte sur ces 'personnes différentes', a estimé R.Bachelot

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

La dépendance des personnes âgées et le handicap exigent une approche globale de l'ensemble des questions qu'ils soulèvent, allant des aménagements techniques au regard que la société porte sur ces 'personnes différentes', a estimé Roselyne Bachelot.

"Pour les intégrer pleinement à notre société, nous devons adapter notre urbanisme, nos logements, nos espaces publics, notre mobilier urbain, notre réseau de transports, nos écoles, nos entreprises, nos services de soins, nos services sociaux, nos équipements culturels et nos commerces de proximité", a souligné la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale.
Autant d'améliorations qui permettent de maintenir un lien social fort au sein du corps social, a-t-elle insisté tout en faisant bénéficier aux "personnes différentes" des nouvelles technologies et du progrès scientifique et médical.

En 2005, a-t-elle rappelé, la loi handicap s'est fixée l'"objectif ambitieux" d'une "société accessible en 2015". Un objectif atteignable "si toute la société se met en marche", a-t-elle dit.
En matière de dépendance, un débat national est actuellement en cours avant des décisions gouvernementales l'été prochain, et une conférence nationale du handicap doit se tenir en juin, a-t-elle rappelé.
Selon un sondage TNS Sofres, publié lundi, 55% des Français ne se sentent pas capables de prendre en charge une personne âgée dépendante, et 67% se disent insatisfaits de l'action des pouvoirs publics dans ce domaine.
Sur le plan financier, 42% se disent dans l'impossibilité de s'acquitter du coût mensuel moyen de 2.200 euros pour un hébergement en maison de retraite si un de leurs parents devait avoir recours à cette solution.

bfr/db/pyj

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 18-05-2011 par Richard :
La réalité est : 3500€, pour une résidence médicalisée dans Paris ! C'est un luxe, pour une garderie, avec assistance médicale 24H/24. C'est pour profiter de mes parents proche de leur unique fils qui les aime, tout le capital y passera ; mais a-t-on le choix ? Non, sinon la culpabilité d'un abandon

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches