Belgique: Personnes handicapées trop nombreuses?

Résumé : Le commissaire européen belge juge qu'il y a trop de persnnes handicapées en Belgique

Par , le 

BRUXELLES, 25 août 2011 (AFP) - Le commissaire européen au Commerce, Karel de Gucht, un Belge, était sous le feu des critiques jeudi dans son pays après avoir estimé cette semaine, dans un hebdomadaire flamand, qu'il y avait "trop de personens handicapées en Belgique".
"J'ose dire que, selon moi, il y a trop de personnes handicapées en Belgique. Les personnes vraiment handicapées en font les frais, parce qu'à cause de ça, elles reçoivent trop peu d'argent. Il y a beaucoup de gens qui reçoivent une allocation pour un handicap alors qu'ils pourraient parfaitement travailler", a affirmé M. De Gucht qui appartient au parti libéral flamand, Open Vld.

Plusieurs associations de personnes handicapées sont montées au créneau pour dénoncer des propos "inacceptables" tandis que le parti indépendantiste flamand N-VA, premier parti politique de Flandre, a jeté de l'huile sur le feu, en affirmant qu'il y avait davantage de handicapés en Wallonie francophone qu'en Flandre.

La ministre wallonne de l'Egalité des chances, Eliane Tillieux, a regretté, dans un communiqué, les propos de Karel De Gucht, estimant que ces commentaires renforçaient la stigmatisation de cette population.
M. De Gucht est un habitué des déclarations à l'emporte-pièce. Il y a environ un an, il avait ainsi stigmatisé le "lobby juif" américain. "Il nest pas facile, même avec un juif modéré, davoir une discussion sur ce qui se passe au Proche-Orient. Cest une question très émotionnelle", avait-il soutenu.
aje/juv


Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches