Plus d'enfants handicapés mieux accompagnés à l'école

Résumé : La scolarisation des enfants handicapés, qui n'a cessé d'augmenter depuis 2005, bénéficiera à partir de la rentrée d'assistants aux contrats moins précaires, mais la diminution des enseignants spécialisés désoriente associations et syndicats.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Par Emmanuel DEFOULOY

PARIS, 28 août 2011 (AFP) -
A la rentrée 2011, 212.640 élèves handicapés seront scolarisés en milieu ordinaire (90% à temps complet), soit 11.250 de plus qu'à la rentrée 2010 et 45% de plus qu'en 2004-2005, selon le ministère de l'Education nationale.

L'an dernier, ils étaient 126.294 en primaire et 75.094 dans le secondaire.

Mais cette évolution, depuis la loi de 2005 qui pose le droit pour chaque enfant handicapé d'être scolarisé dans l'école de son quartier, ne s'est pas faite sans mal, notamment en doublant le nombre d'accompagnants avec parfois des contrats très précaires.

A chaque rentrée, avec le non-renouvellement de certains contrats, parents et professionnels du handicap interpellaient le gouvernement, dénonçant les difficultés que créaient pour les enfants les changements d'accompagnants et le manque de véritables perspectives professionnelles pour ces derniers.
Aussi Nicolas Sarkozy a-t-il annoncé, lors de la Conférence nationale du handicap le 8 juin, une amélioration: les "contrats aidés" les plus précaires seront progressivement remplacés par des "contrats d'assistants d'éducation de trois ans, renouvelables une fois".

Dans une lettre du 4 juillet du ministère aux recteurs, dont l'AFP a eu copie, cet engagement est précisé: 2.000 assistants seront recrutés en cette rentrée (un bilan très précis est demandé "avant le 5 octobre"), 2.300 en 2012 et "à terme" l'accompagnement sera "exclusivement" pris en charge par eux.
"Il y a une volonté de répondre de façon plus pérenne à l'accompagnement des élèves, ça va dans le bon sens pour les enfants et leurs familles", commente à l'AFP Nelly Paulet qui suit ce sujet au Syndicat des enseignants (SE-Unsa).

"Mais on n'ouvre pas de perspectives professionnelles pour les accompagnants au-delà des six ans et ça ne va pas forcément dans le bon sens pour le fonctionnement de l'école", ajoute-t-elle.
En effet, comme "priorité sera accordée à la prise en charge du handicap", l'assistance administrative aux écoles, qui se faisait aussi via des "contrats aidés", sera réduite.

"S'agissant des contrats correspondant aux assistants administratifs de directeurs d'école et aux autres fonctions", il a été demandé pour cette rentrée aux recteurs "de ne procéder à aucun recrutement ni renouvellement, y compris pour les contrats n'ayant pas atteint la durée maximum".

D'autre part, syndicats et associations dénoncent la diminution régulière, pour cause de suppressions de postes ou faute de formation, d'enseignants spécialisés dans le handicap qui travaillaient dans les Classes d'inclusion scolaire (Clis), les Centres médico-psycho-pédagogiques (CMPP) et au sein des réseaux "Rased".
"La logique est de recourir le plus possible à l'éducation en milieu ordinaire", répond-on au ministère, "tout enseignant va maintenant s'occuper d'enfants handicapés et on va rapprocher les compétences des professeurs des milieux ordinaires et spécialisés".

Sauf que "le ministre ne propose pas de plan de formation au sein de l'Education nationale", déplore Nelly Paulet, dans un contexte où les budgets de formation continue ne cessent de baisser.

def/dd/cgd

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches