Seulement 35% des personnes handicapées pratiquent un sport

Résumé : La ministre des Sports Chantal Jouanno a déploré que seulement 35% des personnes en situation de handicap pratiquent un sport, en soulignant l'existence de barrières psychologiques et mentales, à l'occasion de la 5e édition des rencontres EDF-Handi

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

PARIS, 9 sept 2011 (AFP) -
"Il y a encore des barrières psychologiques et mentales alors que 60% des aires de jeu sont accessibles aux handicapés", a dit la ministre qui était accompagnée de la ministre des Solidarités Roselyne Bachelot.
"Le point commun entre tous les sportifs, ce n'est pas le handicap mais la performance et l'excellence", a-t-elle ajouté en évoquant le cas d'Oscar Pistorius, athlète sud-africain amputé des deux jambes qui a été autorisé à courir avec les valides aux derniers championnats du monde d'athlétisme à Daegu (Corée du Sud).

Pendant deux jours, des démonstrations de handisport (handicapés physiques) et de sport adapté (handicapés mentaux) dans de nombreuses disciplines (football en fauteuil électrique, basket et escrime en fauteuil etc.) sont programmées sur le parvis de l'Hôtel de Ville de Paris.

Aux Jeux Paralympiques de Londres (29 août-9 septembre 2012), le sport adapté sera réintégré à trois disciplines (athlétisme, natation, tennis de table) après avoir été exclu des Jeux pour tricherie de certaines fédérations.
Le sport adapté, réservé aux handicapés mentaux et psychiques, figurait au programme des Jeux paralympiques de Séoul (1988) et de Barcelone (1992).
"Cette réintégration est importante pour l'image qu'elle véhicule. Il y a 43.000 handicapés mentaux, sur 600.000, qui pratiquent un sport adapté en France. Mon objectif est d'atteindre les 60.000 pratiquants, soit 10% de cette population", a indiqué à l'AFP Yves Foucault, président de la Fédération française du sport adapté (FFSA).

Gérard Masson, président de la Fédération française handisport (FFH: 24.000 licenciés dans 45 sports dont 20 disciplines paralympiques) et du comité Paralympique, s'est félicité du retour du sport adapté aux Jeux paralympiques dans "une seule équipe de France". Aux Jeux paralympiques de Pékin (2008), la France avait remporté 52 médailles (12 d'or, 21 d'argent, 19 de bronze).

L'objectif de Londres sera de préserver la 9e place de la France dans le monde des Paralympiques.
pld/db/sd

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ".

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 16-09-2011 par CARM :
Pour pratiquer un sport il faudrait d'abord qu'il existe des endroits pour accueillir les handicapés, et en plus que ce soit dans leurs moyens au niveau prix car de ce côté ils ne sont vraiment pas très aidés.

Le 18-09-2011 par denidemoun :
je ne comprends pas que les handicapés peuvents faire du sport et être fédéré par le sport adapté qui reçois peu de subventions alors qu'handisport en reçois plus et est plus médiatisé. Différence énorme dans le monde du handicap.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches