Accessibilité de tous les bâtiments: manifestation mardi

Résumé : L'Association des paralysés de France (APF) appelle à manifester mardi pour réclamer l'accessibilité des bâtiments publics pour tous et dénoncer "l'enterrement" de la loi 2005 sur le handicap qui fixait 2015 comme délai pour garantir cet ac

Par , le 

Réagissez à cet article !

PARIS, 26 sept 2011 (AFP) -
Dans une campagne intitulée "des bâtons dans les roues", l'APF reproche aux parlementaires de vouloir revenir sur cet engagement en accordant des dérogations aux collectivités locales.
Le parlement a voté au printemps une proposition de loi UMP introduisant la possibilité de déroger à l'obligation de rendre accessibles les bâtiments publics neufs aux handicapés. Toutefois la disposition a été censurée fin juillet par le Conseil constitutionnel.
Mais l'APF s'inquiète d'une éventuelle nouvelle proposition de loi sur la base des propositions du sénateur UMP Eric Doligé, dont certaines prévoient de nouvelles dérogations en matière d'accessibilité pour les bâtiments publics existants, parce que le coût des travaux serait trop élevé pour les collectivités.
A Paris, près du Sénat, 200 personnes en deuil sont attendues pour "assister à l'enterrement de la loi handicap de 2005 par les lobbies et parlementaires", précise lundi le dossier de presse de l'APF.
"D'après la loi, un bâtiment doit être obligatoirement accessible à tous mais c'est pas obligé", "certains responsables politiques pensent que je devrais passer par le local à poubelles", proclament les affiches de l'APF montrant une personne en fauteuil roulant.
L'association s'appuie sur un sondage que l'Ifop a réalisé auprès de 1.001 personnes du 6 au 8 septembre (méthodes des quotas, questionnaire auto-administré).
Il en ressort que pour 93% des Français, l'accessibilité des bâtiments et transports est un domaine "où il reste beaucoup de progrès à accomplir". Plus de neuf Français sur dix (91%) pensent aussi que "l'enjeu concerne tout le monde, au-delà des personnes handicapées" et 74% que "la France est plutôt en retard" dans ce domaine.
Dans près de quarante villes (Lyon, Marseille, Lille, Nantes ...), les manifestants diront mardi "Non aux dérogations".
db/pz/ed

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ".

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr