Hello Handicap le salon 0 déplacements, 100% recrutement

9 oct., Journée mondiale du handicap : hommage ou intox ?

Résumé : Le 9 octobre, c'est traditionnellement la " Journée mondiale du handicap ". Mais le 3 décembre aussi ! Un vrai fouillis dans cette coutume internationale qui a pour ambition de mettre en lumière des thématiques universelles... en 24 heures chrono

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Le 9 octobre, c'est la « Journée mondiale du handicap ». Sachant que le lendemain, c'est celle des DYS, des maladies mentales ou de la lutte contre la peine de mort. Il est vrai que dans cette longue liste de préoccupations planétaires, les questions de santé tiennent une place importante : le diabète, l'épilepsie, le bégaiement, la trisomie 21... Cohabitant avec des thématiques nettement plus fantaisistes comme les pâtes, la gentillesse, le chant chorale, le lavage de mains, les gauchers, le rire. 365 jours, et pas moins de 239 domaines mis à l'honneur ! Il y a parfois cumul et certaines dates de notre calendrier croulent sous les hommages tandis que d'autres sont négligées ! Le site www.journee-mondiale.com s'emploie à toutes les recenser. Le 9 octobre, c'est donc le handicap qui est mis à l'honneur au même titre que... La poste !

Qui en sont les promoteurs ?

La « Journée mondiale » n'est pas l'apanage d'un seul organisme. Il n'existe en effet aucune institution qui aurait le monopole de valider ces événements. Ses promoteurs sont donc multiples : il y a d'abord l'ONU (qui revendique 110 « journées internationales ») et l'UNESCO, et tous les organismes qui leur sont liés, ou encore l'Union européenne, mais également des ONG dont la légitimité vient de la qualité de leur action (nul ne songerait à contester à Raoul Follereau le bienfondé de la Journée mondiale des lépreux). Les églises ont, elles-aussi, droit au chapitre : la Journée mondiale de la Paix, le 1er janvier, a été instaurée en 1979 à l'initiative du Pape Jean-Paul II ; ce n'est qu'en 2001 que les Nations Unies ont créé à leur tour leur Journée internationale de la paix, le 21 septembre ! Les associations sont également de la partie et défendent leur mission en instaurant des journées thématiques : celle des aveugles, de la sclérose en plaques... Enfin, certains groupes de pression revendiquent à leur tour une place dans ce calendrier atypique, avec des engagements qui prêtent parfois à sourire : la Journée mondiale sans achat ou celle du fromage. Il existe même une « Journée mondiale sans Facebook ! ».

Handicap : le 3 décembre aussi

C'est pourquoi, dans ce labyrinthe, les doublons sont monnaie courante, à l'instar de la « mer » qui attise la convoitise : à la Journée européenne de la mer (20 mai) s'ajoute la Journée mondiale de la mer (dernière semaine de septembre) et la Journée mondiale des océans (12 juin). Le handicap n'échappe pas à la règle puisqu'en 1992 les Nations Unies proclament à leur tour une « Journée internationale des personnes handicapées », le 3 décembre ! www.un.org/french/disabilities/default.asp?navid=30&pid=654 ). C'est d'ailleurs cette date qui semble faire davantage référence car, si la journée du 9 octobre brigue une aura planétaire, on ne trouve pratiquement aucune information disponible sur les évènements organisés à cette occasion, en France comme à l'étranger. Le rendez-vous du 3 décembre apparait quant à lui, plus riche et mieux structuré, impact ONU oblige !

Un fouillis polémique

Ces « journées mondiales, internationales, européennes ou nationales » sont choisies, lorsque cela est possible, à des dates anniversaires symboliques. Le 19 août, par exemple, a ainsi lieu la Journée mondiale de l'aide humanitaire, six ans jour pour jour après l'attentat contre le quartier général des Nations Unies à Bagdad en 2003. Même si ces commémorations ont l'avantage de porter un éclairage planétaire sur certains enjeux, on pourrait leur reprocher d'avoir tendance à nous donner bonne conscience le Jour J, en les négligeant le reste de l'année, notamment dans les medias. Comment les femmes pourraient-elles se contenter de n'être célébrées que le 8 mars ? Il en va évidemment de même pour les citoyens handicapés ! Pour dénoncer l'emprise de ce rituel, qui anesthésie la portée réelle des sujets célébrés, le site Rue89 a déjà apporté sa contribution à ce gigantesque fouillis en désignant, arbitrairement, le 5 août, comme le « Jour le plus chiant » !

8 octobre 2011, 1ère Journée française de l'accessibilité

En France, une petite nouvelle fait son entrée dans ce Panthéon de l'hommage en 2011. La vieille, le 8 octobre, est décrétée la première « Journée nationale de l'accessibilité » ( http://informations.handicap.fr/art-news-handicap-2011-737-4245.php ). Une initiative de l'association Jaccede.com qui, mobilisant des centaines de bénévoles dans toute la France, entreprend de faire un état des lieux des sites accessibles dans notre pays. Là, au moins, c'est du concret ! Deux, plus un = trois. 72 heures pour penser aux personnes handicapées, ce n'est pas du luxe ça ?

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit d'Handicap.fr»

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 08-10-2014 par Fleur Dussel :
Pour mettre tout le monde d'accord, entre le 9 octobre et le 3 décembre 2014 (2 journées mondiales consacrées au handicap), je collecte des fonds qui permettront de créer un livre pour enfants pour dédramatiser les différences
https://www.mymajorcompany.com/tous-les-enfants-sont-differents-fleur-dussel

Le 07-01-2016 par JLS :
Merci Emmanuelle de ces développements sur ces journées consacrées. La seule que je connaisse et reconnaisse est celle du 3 décembre, dédiée aux Droits des personnes handicapées. Aux Droits, et pas pour justifier quelque campagne de financement ou appel aux dons comme le laisse à penser la page internet qui est consacrée à cette "jour,et mondiale" et visiblement soutenue sinon initiée par une ONG bien connue. C'est gentil de vous préoccuper de nous et de nos libertés dis-je souvent, mais ce que je peux faire par moi même je vous remercie de me le laisser faire, comme je le pense, quand je le décide et selon les méthodes de mon choix. Il existe des organisations représentatives et c'est à elles qu'il faut faire confiance. Les urgentistes sont nécessaires et leur action indispensable, mais si beaucoup d'entre nous leur doivent la vie ce n'est pourtant pas à eux de décider de ce que nous voulons en faire, de nos vie rabotées.

Le 09-10-2016 par Collectif Citoyen Handicap :
N'oublions pas le 10 Décembre qui est la journée internationale des droits de l'homme car nous sommes avant même d'être handicapés, des hommes et des femmes

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches