Emploi des personnes handicapées: les entreprises en progrès

Résumé : Les entreprises respectent de mieux en mieux leurs obligations en matière d'emploi de personnes handicapées, mais ces derniers restent largement touchés par le chômage, selon le fonds public pour l'insertion professionnelle des personnes handicapée

Par , le 

Réagissez à cet article !

PARIS, 20 oct 2011 (AFP) -
Créé en 1987, l'Agefiph est administré par les syndicats, le patronat et des associations, et collecte les pénalités payées par les entreprises qui ne respectent pas l'obligation légale d'employer au moins 6% de travailleurs handicapés.

A défaut de recruter directement des handicapés, l'entreprise peut signer un plan d'action sur le sujet avec les syndicats ou recourir à des sous-traitants employant eux-mêmes des personnes handicapées, ce qui lui évite de payer des pénalités.
Au titre de 2010, la collecte s'est élevée à 476 millions d'euros, en baisse de 12% par rapport à 2009, a indiqué à l'AFP Pierre Blanc, directeur général de l'Agefiph, à trois semaines de la Semaine pour l'emploi des personnes handicapées.
46.000 établissements de plus de 20 salariés ont dû verser une contribution contre 50.400 en 2009, a-t-il ajouté, pour l'essentiel des petites entreprises de moins de 50 salariés.

Quant au début de l'année 2011, il a été marqué par une "montée significative" du chômage des personnes handicapées: 273.000 à fin juin, soit 14% de plus qu'un an plus tôt contre +4,3% pour le reste de la population.
"C'est clairement l'effet de la crise", a commenté M. Blanc.
"Il y a eu un mouvement de protection (de l'emploi des personnes handicapées) mais qui ne s'est pas prolongé", a-t-il constaté.

En effet, entre début 2009 et début 2010, le nombre de demandeurs d'emploi handicapés avait cru de 9,5% en un an, inférieure de moitié à celle des inscrits à Pôle emploi (+18,2%) durant la même période.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ".

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches