Handicap: l'APF insiste sur les ressources

Résumé : L'Association des paralysés de France (APF) a insisté vendredi sur l'importance de la question des ressources des personnes handicapées, qu'elle juge trop faibles, regrettant qu'un rapport remis au gouvernement élude le sujet.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

PARIS, 2 déc 2011 (AFP) -
"Ce rapport, généraliste, contient des propositions intéressantes, notamment sur l'accessibilité ou les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)", écrit l'APF dans un communiqué, à propos du rapport écrit par l'ex-député UMP Jean-François Chossy rendu public vendredi.
Elle cite notamment "la proposition de création d'une Agence nationale de l'accessibilité universelle", "la transformation des MDPH en maisons de l'autonomie" ou encore "la considération apportée à la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap".
Le rapport, dont l'AFP avait obtenu copie mercredi, suggère en effet notamment de créer un cadre officiel aux assistants sexuels.
"Toutefois, l'APF déplore que la question des ressources des personnes en situation de handicap soit traitée de manière aussi succincte" et "que le rapport ne propose aucune mesure concrète".
M. Chossy estime dans son rapport que la création d'un revenu à hauteur du Smic comme le réclament certaines associations est "une piste revendicative à explorer".
"Mais ce qui semble plus accessible et réalisable", poursuit l'ancien élu, serait de supprimer la prise en compte du revenu du conjoint pour le calcul des aides à la personne handicapée. Il prône aussi une TVA réduite sur les équipements spécialisés.
L'Allocation adulte handicapé (AAH) est d'un peu plus de 700 euros, soit en dessous du seuil de pauvreté (environ 900 euros).
jc/db/bg

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 15-12-2011 par Pietrot :
l'handicap est aujourd'hui est une valeur inférieur à l'humain, faisons simplement la différence entre l'Allocation adulte handicapé (AAH) est d'un peu plus de 700 euros, soit en dessous du seuil de pauvreté (environ 900 euros). C'est incompréhensible pour le combat pour l'insertion sociale d'une personne handicapée.

Le 15-12-2011 par Pendrell :
Ce qui est aussi injuste,c'est de ne pas pouvoir cumuler l'ARE et la pension 2ème Cat.Nous sommes, en dessous du seuil de pauvreté et il ne faut pas l'oublier, dans les futures négociations.Celà, fait +2 ans que je me bats pour obtenir ce droit ! C'est inadmissible d'être obligé de se battre pour faire respecter les obligations de Pôle emploi.(circulaire de mai 2011).

Le 15-12-2011 par alain pitot :
L'Allocation adulte handicapé (AAH) est d'un peu plus de 700 euros,mais s'arrête à 60 ans après une aide du fond national de solidarité un peu plus faible versée par la cram peut la remplacer celle ci qui devra être remboursée par les héritiers si la personne handi est mariée ou a des enfants la résidence principale du couple sera donc saisie en guise de remboursement si les biens financiers ne sont pas suffisants

Le 16-12-2011 par Guy PATIN :
La pauvreté est la majorité des situations
que subissent les handicapés l'exclusion et
et la discrimination est
peut être un destin que
la majorité réserve au
handicap pour se donner
un air de Dame Patronnesse

Le 16-12-2011 par Claudine :
Cela fait plus de 11 ans que je parle qu'on ne vit pas avec un peu plus de 700 euros!! Je suis seule, mise en retraite pour invalidité..en septembre 2000..a présent je suis en retraite et je vais perdre mon AAH, sans avoir plus pour vivre ou survivre!depuis le début l'AAH aurait du être équivalente au SMIC, pourquoi nous donner moins que le seuil de pauvreté ??? c'est honteux

Le 19-12-2011 par oceaniette :
Je suis HANDICAPEE à 80 % à cause de la SCLEROSE EN PLAQUES que j'ai depuis plus de 28 ans, j'ai eu le droit à avoir une AAH qui s'est interrompue brutalement alors que je suis toujours dans le même état de santé qui s'est encore dégradée l'an dernier. Je trouve lamentable que je n'arrive toujours pas à toucher mon AAH. VITE, C'est en quelle année ? J'ai 520 ans mais j'avoue que je craque de ne plus avoir mon AAH. Ce n'est pas mon mari qui est lamentable, c'est moi-même!!!

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches