Les 50 ans du premier chien guide d'aveugle

Résumé : Cinquante ans après le dressage du premier chien guide d'aveugle en France, un anniversaire fêté samedi et dimanche au centre Paul-Corteville de Wasquehal (Nord)

Par , le 

Cinquante ans après le dressage du premier chien guide d'aveugle en France, un anniversaire a été fêté samedi et dimanche au centre Paul-Corteville de Wasquehal (Nord), le dressage de ces chiens reste ancré dans le secteur caritatif.
Les associations qui assurent la formation des chiens et des maîtres vivent de dons, de legs et de subventions ponctuelles, par exemple dans le cadre d'un projet d'insertion d'un aveugle par emploi-jeune.
Le plus grand centre de formation, à Wasquehal, remet 35 à 40 chiens par an à des aveugles, sur 150 pour toute la France. Samedi 13 septembre, en présence de la secrétaire d'Etat aux personnes handicapées Marie-Thérèse Boisseau, 34 chiens sont remis, issus de toutes les écoles françaises.
Le centre Paul-Corteville de Wasquehal emploie 32 personnes, contre 10 seulement en 1993, et vit avec un budget d'environ 1,2 million d'euros par an. Le dressage d'un chien revient à 27 500 euros environ. L'arrivée du chien d'aveugle en France a été assez tardive et les listes d'attente s'allongent, avec des délais d'un an et demi aujourd'hui.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches