FIRAH : la recherche sur le handicap devient une priorité !

Résumé : 2012 : la FIRAH livre son plan d'attaque ! Elle finance des projets de recherche appliquée pour engager des actions concrètes en faveur des personnes handicapées. Une première en France qui fait fi de la morosité ambiante pour parvenir à ses fins..

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

En guise d'introduction, Axel Kahn se plait à signaler la qualité des tapisseries des Gobelins qui ornent les murs séculaires de la salle de conférence de la Faculté de médecine de Paris. Il n'a pas l'intention de « faire tapisserie » pour autant... Car ce qui motive cette assemblée en ce petit matin polaire du 7 février 2012, c'est la présentation des engagements de la FIRAH (Fondation internationale pour la recherche sur le handicap), présidée par l'éminent généticien. Les trois présidents des associations qui ont impulsé cette initiative sont également présents : Jean-Marie Barbier pour l'APF (Association des paralysés de France, Jean-Louis Garcia pour l'APAJH (Association pour adultes et jeunes handicapés) et Guy Hagège pour la FEGAPEI (Fédération nationale des associations gestionnaires au service des personnes handicapées). Ce qui fait la richesse de la FIRAH, c'est cette mixité. Elle associe les universitaires, les chercheurs et le monde associatif pour mieux comprendre les obstacles, mieux analyser les besoins collectifs et individuels.

Financer la recherche appliquée


Depuis 2007, la FIRAH vient combler un vide criant dans le domaine de la recherche appliquée sur le handicap, qui, en France, manque de structuration et de financement. Elle a donc pour mission d'agir sur deux axes : le financement de projets de recherche appliquée et la mise en œuvre d'un centre ressources. La raison d'être de la recherche appliquée ? Apporter des réponses concrètes et nouvelles pour faciliter la vie des personnes handicapées (10% des français), améliorer leur participation à la cité, faire bouger la société afin que celle-ci soit plus inclusive. « Un champ passionnant qui est en train de s'inventer selon Marie-Aline Bloch, directrice de recherche à l'EHESP, membre du conseil d'administration de la FIRAH. » Quant à Jean-Claude Ameisen, président du Comité éthique et scientifique, il part du principe que « la situation de handicap n'est pas due aux problèmes physiques ou physiologiques de la personne mais aux obstacles que notre société éparpille sur son chemin. C'est donc une priorité récurrente dans nos appels à projets : permettre une autonomie croissante et lever ces obstacles. » Un défi de taille pour cette nouvelle dondation puisque le nombre de personnes en perte d'autonomie est en constante augmentation tandis que l'allocation handicap demeure sous le seuil de pauvreté !

Le monde pour laboratoire


La fondation a lancé son premier appel à projet il y a deux ans. Huit d'entre eux ont été retenus depuis. Quatre étrangers, quatre français. En 2010, ils étaient trois à recevoir le soutien de la FIRAH : une recherche mesurant l'impact des programmes de réadaptation sur la vie des personnes handicapée en Inde, une autre portant sur la représentation et les réponses à apporter aux personnes handicapées en Haïti, et enfin une étude sur les mécanismes d'évaluation du handicap et les enjeux pour l'élaboration des politiques sociales actuelles. Le succès est grandissant puisque la FIRAH a reçu 21 candidatures en 2010 et... 82 en 2011 ! En Algérie, par exemple, l'une des initiatives retenues permet aux personnes handicapées de sortir de chez elles, de s'approprier leur environnement, de ne pas rester isolées. Les chercheurs français commencent, eux aussi, à se mobiliser. En 2011, la FIRAH soutien le projet portant sur les « troubles comportementaux post-traumatiques : analyse et valorisation de l'expertise d'usage des proches et des blessés ». Une étude transposable à toutes les situations post-traumatiques, notamment en cas de guerre ! La notion de Conception universelle des villes et de l'habitat est également au cœur des priorités d'un autre projet. C'est pourquoi la FIRAH intervient dans divers projets européens, en particulier sur l'accessibilité des villes historiques.

Un centre de ressources inédit en 2012


En 2012, la création du « centre ressources » a pour objectif de rassembler les connaissances issues de la recherche appliquée sur le handicap. Sorte de métabase de données, elle recensera toutes les initiatives engagées sur ce thème à travers le monde : solutions innovantes (matériel, études, services...) et utiles sur le plan humain, social et environnemental. Plateforme interactive de partage avec une base documentaire et un annuaire des acteurs concernés (chercheurs, acteurs, financeurs...), elle permettra également un travail en réseau dans le but de favoriser les échanges internationaux, le travail en groupe et les demandes individuelles.

La FIRAH recherche des fonds pour se développer


Reconnue d'utilité publique depuis 2011, la FIRAH peut, à ce titre, recevoir des subventions publiques, des dons et des legs et faire appel à la générosité publique. 155 000 euros consacrés aux projets en 2010, 350 000 en 2011. Et 500 000 euros pour 2012 dont 150 000 pour la création du centre ressources. Ce nouveau statut constitue un tournant décisif pour la fondation qui a désormais toute latitude pour mener à bien ses projets (cinq seront choisis en 2012). Pour l'accompagner dans cette ambition, elle recherche des financements privés et des mécènes...

Réception des lettres d'intention dans le cadre de l'appel à projets FIRAH 2012 jusqu'au 23 mars 2012

Plus d'informations:
http://www.firah.org

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. »

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 16-02-2012 par ericdomi :
Bonjour,
l'un des troubles physiologiques dont parle J.C Ameisen confine les handicapés psychiques comme moi à ne faire aucun projet de vie car, par exemple, la dépression chronique, même bien soignée, continue d'être vue comme un handicap rédhibitoire par tous, y compris l'entourage direct. On se rend compte que personne ne nous soutient moralement, ce qui peut avoir comme effet un enfoncement supplémentaire dans la solitude et le découragement. Faire comprendre au grand public que la France "absorbe" 8 milliards de boites d'anxiolytiques et d’antidépresseurs chaque année mais que la vie continue malgré tout, est une orientation non négligeable à mon avis.
Cordialement,
Eric

Le 20-02-2012 par barbarouleur :
A l’age de 17 ans lors d'un entraînement pour les championnat de France un terrible accident de la route mets fin à ma carrière en compétition cycliste.Plus grave encore mon assurance fédérale ne me prends pas en charge.Depuis plus moyens de les contacter?Toute ma vie avec beaucoup de ko j'ai essayer d’être actif et de trouver un idéal,je doit me battre contre les autorités,des bourreaux invisible deA4,j'ai trouvé mon idéal pour avoir un métier,mais les codes de la jeunesse et les sport ne comprennent pas l’exclusion qu'ils m'inflige,et pourtant cette activité de cyclotouriste me permettrais de vivre en harmonnie avec la societé .A56 ans je n'ai rien réussi faute de ne pas avoir essayé,aucun avenir pour la retraite ,triste monde.

Le 11-09-2012 par Boizo :
Nous sommes un réseau des personnes handicapées leaders en abregé R.P.H.L comptant à son sein 597 membres adhérents qui,en cette année veut ouvrir un cours du soir UNESCO "les leaders" pour la lutte contre l'analphabétisation dans notre milieu pour mieux s'inserrer dans tissu social; et nous comptons ouvrir un grand supermarché pour notre autonomie. cependant les moyens font défaut alors nous comptons sur votre altruisme pour se réaliser.ainsi donc, dans l'espoir d'une suite favorable à notre requête chers parents, veuillez prêter une oreille attentive.Que DIEU des pauvres vous bénisse à jamais

Le 11-09-2012 par Boizo :
Nous sommes un réseau des personnes handicapées leaders en abregé R.P.H.L comptant à son sein 597 membres adhérents qui,en cette année veut ouvrir un cours du soir UNESCO "les leaders" pour la lutte contre l'analphabétisation dans notre milieu pour mieux s'inserrer dans tissu social; et nous comptons ouvrir un grand supermarché pour notre autonomie. cependant les moyens font défaut alors nous comptons sur votre altruisme pour se réaliser.ainsi donc, dans l'espoir d'une suite favorable à notre requête chers parents, veuillez prêter une oreille attentive.Que DIEU des pauvres vous bénisse à jamais

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches