Autisme: la méthode controversée du "packing" mise à l'index

Résumé : La méthode de traitement controversée du "packing", qui consiste à envelopper de linges humides certains enfants autistes, a été officiellement mise à l'index par les autorités sanitaires françaises.

Par , le 

PARIS, 8 mars 2012 (AFP) -
Cette technique, utilisée dans les années 1970 auprès de patients schizophrènes et adaptée à partir des années 1980 aux enfants autistes, consiste en un enveloppement serré, humide et le plus souvent froid, suivi d'un réchauffement avec des draps et couvertures, au cours d'une séance de 45 minutes.
La Haute autorité de santé (HAS) et l'Agence nationale de l'évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (Anesm) se sont déclarées "formellement opposées à l'utilisation de cette pratique", dans leur rapport sur l'autisme remis jeudi.

"Il n'est pas possible de conclure à la pertinence d'éventuelles indications des enveloppements corporels humides (dits packing), même restreintes à un recours ultime et exceptionnel", soulignent les deux agences.
Elles s'appuient pour cela sur "l'absence de données relatives à l'efficacité ou à la sécurité" de cette méthode, sur les "questions éthiques soulevées" par la pratique et sur "l'extrême divergence" des avis des experts.
Les agences sont toutefois d'accord pour la poursuite des recherches sur cette méthode dans les "conditions définies par le Haut Conseil de la santé publique", essentiellement celles entreprises à Lille par le psychiatre et psychanalyste Pierre Delion.

Cette décision est une "catastrophe pour les enfants autistes qui bénéficient du packing et leurs parents", critique dans un communiqué le Dr Delion, grand défenseur de la méthode.
Ce soin est "pratiqué par des dizaines d'équipes de pédopsychiatrie françaises pour traiter notamment les automutilations de certains enfants autistes en accord avec les parents des enfants concernés", souligne le Dr Delion.

L'association Vaincre l'Autisme, qui milite depuis 2007 contre cette méthode assimilable, selon elle, à une "maltraitance indirecte", accueille "de manière très positive" l'avis de la HAS, selon son président M'Hammed Sajidi.

Cette pratique utilisée pour "calmer les enfants autistes et leur faire prendre conscience des limites de leur corps" est exercée sur des "enfants sans défense et sans accord explicite des parents". "Même si elle est faite avec gentillesse, cette méthode reste aberrante", a déclaré M. Sajidi à l'AFP.
Le traitement est inacceptable "car il est pratiqué sans validation scientifique ni médicale", a-t-il ajouté.
L'association a diffusé cette semaine un mini-film, prenant la forme de la bande annonce d'un film d'horreur, pour décrire la méthode et réclamer une nouvelle fois au gouvernement un "moratoire" sur le "packing".
ot/jca/er

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches