Handivalides : 10 ans sur les campus !

Résumé : C'est la septième campagne Handivalides, lancée en 2002 à l'initiative de l'association Starting-Block. Dix ans d'implication pour inciter l'enseignement supérieur à s'ouvrir aux étudiants handicapés. 40 établissements jouent le jeu jusq

Par , le 

Réagissez à cet article !

Le coup d'envoi de la campagne Handivalides 2012, la septième du nom, a été donné le 9 février, sur le campus de Jussieu (là où ont eu lieu les premières « Journées », il y a dix ans). Elle s'achèvera le 24 mai. Elle est portée par l'association Starting block qui se définit comme un « provocateur de solidarité » ! Ce sont au total 40 journées organisées dans les universités et établissements d'enseignement supérieur, dans toute la France (calendrier disponible sur le site). Sciences Po, HEC, Polytech à Nice, Université de Nantes, Ecole nationale vétérinaire d'Alfort, Ecole de management de Strasbourg... Ils ont tous joué le jeu !

Etudiants handicapés : la misère !


Pourquoi une telle campagne, avec une telle envergure ? Car, pour le moment, les chiffres parlent d'eux-mêmes ! 197 000 élèves handicapés étaient scolarisés en milieu ordinaire à la rentrée 2010 (soit plus 30% par rapport à 2006). Mais, à mesure qu'on avance dans la scolarité, leur présence s'amenuise. Seuls 2 bacheliers handicapés sur 10 poursuivent ensuite des études supérieures (contre 8 sur 10 pour l'ensemble des bacheliers). Les choses progressent, certes, puisqu'on recense aujourd'hui plus de 10 500 étudiants handicapés, contre seulement 700 au début des années 1980 ! Mais il reste tant à faire...

Un coup de pouce à la loi


Les lois ne semblent pas suffire... Les défis à relever pour une véritable égalité des chances restent nombreux, et l'application des dispositions législatives doit, pour être comprise et efficace, s'accompagner d'un travail de prise de conscience et de sensibilisation. C'est toute l'ambition des actions Handivalides qui visent à encourager la communauté universitaire (et les grandes écoles) à intensifier leur politique volontariste pour permettre à davantage de jeunes en situation de handicap de se projeter dans un cursus d'études supérieures. Malgré les efforts engagés, ces derniers se heurtent encore à de nombreuses difficultés : complexité des dispositifs, problème d'accessibilité aux locaux ou à l'information, incompréhension de certains enseignants, individualisme des étudiants, problème de transport ou de logement... Les entreprises ont, elles aussi, compris qu'elles avaient tout intérêt à s'associer à cette démarche ambitieuse. Face à la difficulté à recruter des travailleurs handicapés, totalement absents dans certaines filières, elles prennent peu à peu conscience de l'urgence à favoriser les actions d'intégration en amont.

Dans la peau d'un étudiant handicapé


Au programme de ces 40 journées, menées en partenariat avec une quarantaine d'associations étudiantes engagées : ateliers de sensibilisation, mises en situation, forums, temps de réflexion... Des moments ludiques car pas question de faire dans la sinistrose ni de dramatiser. Eviter de rebuter ! Napoléon ne disait-il pas : « Un bon croquis vaut mieux qu'un long discours » ? Eh bien, dans cette bataille, une mise en situation est bien plus efficace que toutes les allocutions. Pratique, efficace, réaliste, c'est cela l'effet Handivalides. Les étudiants sont invités à se prêter au jeu, à donner de leur personne pour se mettre en situation de handicap à travers une ribambelle d'ateliers : initiation au braille, à la langue des signes, vélo en tandem, jeux de ballon à l'aveugle, dégustation les yeux bandés, parcours en fauteuil roulant ou déambulation dans les locaux avec une canne blanche. Fermer les yeux et cesser de marcher pour mieux voir et continuer d'avancer...

Plus d'infos:
http://www.campagne-handivalides.org
http://www.starting-block.org

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. »

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr