Maison des 4, au Mans : le handicap s'offre un foyer

Résumé : La " Maison des Quatre " du Mans vient d'ouvrir. Un vrai foyer pour neuf personnes ayant subi un traumatisme crânien. Echapper aux murs des institutions et prendre ses marques dans la ville, c'est tout l'enjeu de ce concept novateur.

Par , le 

Réagissez à cet article !

« Hors-les-murs », une idée qui fait son chemin... Sortir les personnes handicapées de l'isolement social, ébrécher les murs des institutions, leur permettre de retrouver une place dans la cité. Après l'Ilot bon secours près d'Arras, qui mêle personnes trisomiques, âgées et familles, c'est au tour de la « Maison des 4 » au Mans, rue Erpell, de poser sa pierre à l'édifice de l'inclusion. Financée par Covéa (groupe d'assurance mutualiste qui regroupe MAAF, MMA et GMF) et gérée au quotidien par les associations locales, elle réunit des personnes victimes de traumatismes crâniens. Un véritable compromis entre le retour à domicile et le placement en établissement spécialisé.

La vie en groupe


Située au coeur de la ville, à proximité des transports et des commerces, divisée en deux habitations, elle peut accueillir en appartements individuels neuf locataires dont trois à mobilité réduite. À l'instar de toute colocation, ils partagent les lieux de vie (la cuisine, le salon, le jardin) et disposent chacun d'une chambre individuelle qu'ils peuvent aménager à leur goût. Une vie en communauté, source de resocialisation et de solidarité !

Une présence permanente


Sous‐locataires, les résidents bénéficient de la présence d'intervenantes de l'ADMR (Association du service à domicile) et d'une équipe médico‐sociale qui les accompagne dans leur réinsertion. Alter Insertion assure le lien entre tous et garantit la bonne gestion et l'entretien du domicile. Un loyer indexé sur l'AAH (Allocation Adulte Handicapé) est versé à Alter Insertion qui rédige un bail de sous location. Parce qu'elle n'est pas considérée comme un établissement social ou médico-social au sens de l'article L312-1 du CASF (Code de l'action sociale et des familles), l'entrée en Maison des Quatre ne nécessite donc pas d'orientation de la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées).

D'autres maisons en France


Initialement pensé par le Centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelle de L'ADAPT, à Cénac, près de Bordeaux, et l'AFTC de Gironde (Association des familles de traumatisés crâniens), ce concept de « Maison des Quatre » existe déjà en région. Il est notamment implanté à Bordeaux, Chartres, Aix, Mulhouse, Strasbourg. Un véritable programme de réinsertion sociale par le logement ! A Marseille, Chartres et Lille, les recherches de biens immobiliers se poursuivent pour la création de nouveaux lieux d'accueil. Une deuxième maison ouvrira ses portes à Strasbourg dès cet automne. Et, au fait, pourquoi « Maison des quatre » ? Quatre occupants, mais aussi quatre objectifs : qualité de vie, citoyenneté, réinsertion sociale et occupationnelle.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr