Le ministre de la Santé veut que le CNCPH soit un trait d'union entre le pouvoir politique, les personnes handicapées, leurs familles et les associations...

Résumé : L'une des missions principales du CNCPH: présenter toutes propositions nécessaires à la prise en charge des personnes handicapées

Par , le 

Le ministre de la Santé a souhaité mardi 3 décembre que le Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), dont la composition a été modifiée et les missions élargies, soit "un trait d'union entre le pouvoir politique, les personnes handicapées, leurs familles et les associations".
Jean-François Mattei s'exprimait à l'occasion de l'installation de ce CNCPH rénové dans son ministère, en présence de la secrétaire d'Etat aux personnes handicapées, Marie-Thérèse Boisseau, après la réception de ce même conseil dans la matinée à l'Elysée par le président de la République.
Mme Boisseau à précisé que le CNCPH est "un lieu de préparation des décisions politiques et de leur évaluation".
M. Mattei a noté que l'une de ses missions - "présenter toutes propositions nécessaires à la prise en charge des personnes handicapées" - était "particulièrement bienvenue au moment où la réforme de la législation entre dans une phase active", le gouvernement souhaitant réformer la loi d'orientation de 1975.
Jacques Chirac a d'ailleurs demandé mardi au gouvernement de présenter en Conseil des ministres son projet de réforme sur le handicap "avant l'été prochain en vue d'un examen par le Parlement à l'automne".
La politique en faveur des personnes handicapées est l'un des grands chantiers de son quinquennat.
"Au-delà de l'élaboration de la loi, je compte sur votre collaboration tout au long de la discussion", a déclaré Mme Boisseau, soulignant qu'elle espérait un vote "courant 2004".
Les autres missions du CNCPH sont "de veiller aux bonnes conditions d'exercice de la fonction de coordination des Conseils départementaux consultatifs des personnes handicapées", qui viennent d'être créés, et d'"évaluer la situation matérielle, morale et financière des personnes handicapées".
Il est composé de représentants du parlement, des collectivités locales, d'organismes de protection sociale et de recherche, des associations de famille ou de personnes handicapées. Parmi celles-ci, sont notamment représentés l'Association des paralysés de France, l'association pour adultes et jeunes handicapés, le Fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées et la Fédération nationale des accidentés du travail et des handicapés.
Son président est Jean-Marie Schleret, actuel président de l'Observatoire de la sécurité des établissements scolaires et d'enseignement supérieur, conseiller général de Meurthe-et-Moselle.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches