Des aveugles espionnent !

Résumé : Aux Pays-Bas comme dans de nombreux pays d'Europe l'administration se doit d'engager un certain quota de personnes handicapées. Apparemment, les autorités tiennent à couvrir le quota… Une expérience qui, bientôt, nous regardera tous.

Par , le 

[B1]Des aveugles espionnent ![E1]

[BI]Aux Pays-Bas comme dans de nombreux pays d'Europe l'administration se doit d'engager un certain quota de personnes handicapées. Apparemment, les autorités tiennent à couvrir le quota… Une expérience qui, bientôt, nous regardera tous.[EI]



Ainsi, apprenons-nous que le district de Driebergen (Pays-Bas) a décidé d'engager des aveugles pour les écoutes dans le cadre des enquêtes criminelles. Cette décision découle d'une expérience menée en 1999. Le résultat de cette expérience a été surprenant.

Un bel exemple d'utilisation des capacités de chacun ! En effet les personnes aveugles, c'est connu, ont une ouïe bien plus développée que les «voyants». Cette audition bien meilleure est comme une sorte de compensation du peu de capacité visuelle.

C'est donc tout naturellement qu'aux Pays-Bas, après toute une batterie de tests, les non-voyants ont révélé bien plus de précision que la plupart des inspecteurs en place.

Les personnes aveugles seraient, en effet, susceptibles de détecter les mensonges à l'audition et pourraient, pour le même prix, décoder certains sentiments aux simples intonations de voix... Capables même, à en croire le résultat des tests, de «déchiffrer» des mots prononcés à moitié, exprimés à voix basse, ou sous un bruit de fond.

Le résultat ne se fit pas attendre. L'engagement fut rapide et leurs conseils sur des conversations, écoutées par des valides, précieux.

La nouvelle a rapidement fait l'effet d'une petite bombe dans le pays. Ainsi, plus de vingt agents se sont vus engagés à titre d'inspecteur de la criminelle à travers tout les Pays-Bas, trois ans après l'expérience de Driebergen. Un chiffre qui va certainement augmenter vu la demande.

Les médias se sont rapidement emparés de cette affaire. A tel point que d'autres services publics mais aussi des entreprises privées étudièrent le projet. Enfin la police belge a pris la décision d'engager également des personnes aveugles dans ses services.

«Tous les métiers Monsieur !», comme l'exclamait fièrement l'un des personnages de Gotlieb lorsque, truand en fauteuil roulant, il se faisait menotter par une brigade de gendarmes aussi en fauteuil roulant, au sortir de la banque qu'il venait de dévaliser... A suivre !

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr