Handicap: des associations françaises contre la 'discrimination par l'âge'

Résumé : Des associations dénoncent

Par , le 

PARIS, 29 jan (AFP) - Un "groupe de réflexion" comprenant des dizaines d'associations humanitaires a dénoncé jeudi "la politique française (qui) va à l'encontre" de "la nécessité de lutter contre toute forme de discrimination, notamment par l'âge", à l'égard des personnes handicapées.
"A l'occasion de l'année européenne des personnes handicapées, le Groupe de réflexion sur les incapacités à tout âge (Grita) affirme que toute personne en situation de handicap, quels que soient son âge et l'origine de sa déficience, doit bénéficier d'une compensation intégrale de ses incapacités", écrivent dans un communiqué ces associations membres du Grita.
"L'Union européenne affirme la nécessité de lutter contre toute forme de discrimination, notamment par l'âge. Actuellement, la politique française va à l'encontre de ces orientations", affirme le texte.
"La cohabitation de deux régimes de compensation des incapacités - ACTP pour les personnes de moins de 60 ans et APA pour les personnes de plus de 60 ans - a comme conséquence de créer une discrimination selon l'âge auquel
survient le handicap", estime le Grita.
L'Allocation compensatrice tierce personne (ACTP), qui ne concerne que les personnes de moins de 60 ans, varie de quelque 370 à 745 euros par mois, tandis que l'Allocation personnalisée d'autonomie, réservée aux plus de 60 ans, oscille entre 515 et 825 euros mensuels.
Parmi les membres du Grita se trouvent l'Union nationale interfédérale des oeuvres et organismes privés sanitaires et sociaux (UNIOPSS), l'Association des paralysés de France (APF) et l'Union nationale des associations et amis de personnes handicapées mentales (Unapei).

dmc/ed/sh

«[BI] Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches