Assemblée-budget-déficit-PS

Résumé : Personnes Handicapés: le PS dénonce le non-respect de l'engagement du gouvernement

Par , le 

PARIS, 26 mars (AFP) - Des députés socialistes ont affirmé mercredi que les gels et annulations de crédits budgétaires destinés à la prise en charge des personnes handicapées, ne permettraient pas au gouvernement de respecter son engagement en faveur de ces personnes.
Lors d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale, Gérard Bapt (PS), rapporteur spécial de la Commission des Finances, a expliqué qu'il avait effectué un "contrôle sur pièces et sur place" et une description "chapître par chapître" des gels et annulations des crédits de la santé et des personnes handicapées.
Le député a ainsi dénoncé le non-respect de l'engagement du gouvernement en faveur des handicapés, avec l'annulation de "32% de la dotation en crédits de paiements, ou de 64% de mesures nouvelles" destinés aux établissements pour enfants et adultes handicapés et les instituts nationaux pour jeunes sourds et
aveugles.
En outre, il affirme qu'en l'état actuel des crédits, l'engagement d'honorer les "contrats de plans Etat-Régions concernant les équipements
sanitaires et sociaux accueillant des personnes âgées et des handicapés (humanisation des établissements de long séjour, modernisation des hospices)", ne sera pas respecté.
La "sécurité sanitaire" et la "lutte contre la toxicomanie et les pratiques addictives" n'ont pas échappé à ces restrictions budgétaires, a-t-il affirmé.
Cependant, M. Bapt souligne que le budget de la Santé a été "partiellement épargné" par les mises en réserve et que la priorité annoncée par Jacques Chirac en matière de lutte contre le cancer (35 M EUR de mesures nouvelles) a
été "protégée".
Augustin Bonrepaux (PS) a ajouté que les contrats de plans ne pourront pas être "maintenus", étant donné que le gouvernement supprime "20% des crédits du logement, 30% des crédits de l'aménagement du territoire, ou 80% des crédits pour la fixation des emplois", réclamant une loi de finances rectificative.
L'ancien rapporteur du budget Didier Migaud (PS) a critiqué l'"insincérité et le caractère mensonger" du budget 2003. Selon lui, il est "peu convenable" pour le gouvernement de "mettre toute la dégradation des comptes publics sur le dos de la situation internationale".
lp/ca/db/bg

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches