Social-handicap-assemblée: Le secrétariat d'Etat aux Personnes handicapées a démenti jeudi tout gel ou toute annulation de crédits budgétaires ......

Résumé : Handicapés : le gouvernement dément tout gel ou annulation de crédits

Par , le 

PARIS, 27 mars (AFP) - Le secrétariat d'Etat aux Personnes handicapées a démenti jeudi tout gel ou toute annulation de crédits budgétaires à
destination de ces personnes pour 2003, en réponse à une critique de députés PS.
Mercredi, Gérard Bapt (PS), rapporteur spécial de la commission des Finances de l'Assemblée, avait dénoncé le non-respect de l'engagement du
gouvernement en faveur des handicapés, avec l'annulation de "32% de la dotation en crédits de paiements, ou de 64% de mesures nouvelles".
Le secrétariat d'Etat explique, dans un communiqué, que "les mesures d'économie concernent les crédits d'investissement pour l'ensemble des établissements sociaux (handicapés, personnes âgées, réinsertion, ndlr) prévus dans les contrats de plan Etat-régions".
Mais, souligne-t-il, les établissements accueillant les personnes handicapées "seront évidemment épargnés". En effet, l'intégration de ces personnes est l'un des trois chantiers du président de la République pour son quinquennat, rappelle le texte.
Par ailleurs, le ministère souligne que la critique des députés de l'opposition ne porte que sur les crédits de ces contrats de plan, qui "ne représentent que 1% des 6 milliards d'euros que l'Etat consacre aux personnes
âgées en 2003".
Enfin, ajoute-t-on au ministère, "le gouvernement s'emploie à rattraper le retard pris par le précédent gouvernement dans l'exécution des contrats de plan en honorant la part de l'Etat qui n'a pas été versée depuis 2001 : ainsi, 6 millions d'euros ont été versés aux conseils régionaux fin 2002".
sla/ed

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr