IDF-handicap-éducation-sport

Résumé : Candidate hémiplégique : Education nationale envisage une dispense de sports

Par , le 

MELUN, 23 avr (AFP)- L'Education nationale envisage d'accorder cette année une dispense de sports à Magda Adnani, candidate hémiplégique au concours de professeur des écoles qui avait obtenu une note de 0 sur 20 en 2002, a indiqué
mercredi à l'AFP l'inspecteur d'académie de Seine-et-Marne.
"Après son passage devant la commission académique jeudi, s'il apparaît que Mme Adnani n'est en pas en mesure d'avoir des activités physiques, je prononcerai en ma qualité de président du jury une dispense," a indiqué
Philippe Sauret.
"En revanche, si Mme Adnani a une capacité même limitée à faire du sport, le peu qu'elle ferait serait noté en adoptant une grille d'évaluation relative à son handicap. Si une capacité physique existe, il me paraîtrait en effet
discriminant d'accorder une dispense", a-t-il précisé.
"Mme Adnani ne sera pas pénalisée par son handicap," a assuré M. Sauret qui a soumis à Jacky Simon, médiateur national de l'Education nationale "ce cas inédit dans l'académie de Créteil" (dont dépend la Seine-et-Marne).
Mercredi matin, Jean-François Copé, porte-parole du gouvernement et également premier adjoint de Meaux (Seine-et-Marne), a affirmé que le cas de
Mme Adnani "mérite d'être examiné très attentivement".
"Cela va faire l'objet d'une réflexion de la part du ministre de l'Education nationale" Luc Ferry, a ajouté M. Copé lors du compte-rendu du
conseil des ministres.
Magda Adnani, qui souffre d'une hémiplégie congénitale, a saisi mi-avril le tribunal administratif de Melun pour "discrimination". Handicapée à 60%, elle repassera les épreuves écrites du concours de professeur des écoles le 7 mai. En cas d'admissibilité, les épreuves sportives dont elle espère être dispensée auront lieu en juin.
bs/cnp/Glk

[BB]Puis, la fin de l'histoire?[EB]
Magda Adnani a accepté de passer en juin une épreuve "aménagée" de badminton, a-t-on appris auprès de l'inspection académique de Seine-et-Marne.
Si elle réussit les épreuves écrites de mathématique et français en mai, Mme Adnani passera en juin la partie pratique de l'éducation physique "avec un aménagement de l'option choisie et un barème adapté", a expliqué la même source.
Après son passage devant la commission académique jeudi, Mme Adnani et l'inspection académique ont convenu de "construire une proposition d'aménagement de l'épreuve de badminton (choisie par la candidate entre la
danse et la course à pied) avec l'appui d'un technicien du sport et d'un médecin", a précisé l'inspection académique.
Cette proposition sera ensuite soumise à l'inspecteur d'académie, Phillipe Sauret, président du jury, qui établira un barème "adapté".
"Cette solution nous permet de maintenir l'équité tout en prenant en compte le handicap", a ajouté l'inspection académique qui espère ainsi se mettre à l'abri de recours en annulation du concours pour favoritisme par d'autres candidats.
Magda Adnani, qui souffre d'une hémiplégie congénitale, avait saisi mi-avril le tribunal administratif de Melun pour "discrimination".
bs/pf/ide

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches