Mme Boisseau souhaite pouvoir repérer l'autisme avant l'âge de deux ans

Résumé : "Il faut sortir d'un dogmatisme qui conduirait à penser que tous les enfants doivent être orientés en établissement spécialisé, ou que tous les enfants doivent etre scolarisés"

Par , le 

PARIS, 24 mai (AFP) - La secrétaire d'Etat aux personnes handicapées Marie-Thérèse Boisseau a invité à "progresser dans les outils" permettant de déceler l'autisme, afin de pouvoir le repérer avant l'âge de deux ans, samedi, lors de l'ouverture des Journées de l'autisme qui se tiennent jusqu'à dimanche.
"Trop souvent, ce n'est qu'à l'âge de 3 ou 4 ans, voire plus, que le diagnostic est posé", a-t-elle déclaré, selon une copie de son discours transmise à l'AFP.
"Il nous faut progresser dans les outils mis à leur disposition pour faciliter le repérage avant deux ans", a lancé la secrétaire d'Etat, qui
propose une "conférence de consensus en 2004 sur le thème du diagnostic précoce".
"Il faut sortir d'un dogmatisme qui conduirait à penser que tous les enfants doivent être orientés en établissement spécialisé, ou que tous les
enfants doivent être scolarisés", a-t-elle ajouté, plaidant pour des "réponses personnalisées" et "adaptées aux besoins de l'enfant".
"C'est pourquoi, je suis déterminée à soutenir la politique d'intégration scolaire que conduit mon collègue, Luc Ferry, ministre de l'Education
nationale et, en même temps, à continuer à développer des réponses médico-sociales".
Mme Boisseau a dit espérer que le dispositif annoncé en janvier par M. Ferry (avec notamment la création des 5.000 postes d'assistants d'éducation) améliore "sensiblement" l'accueil des enfants et adolescents handicapés.
La secréyaire d'Etat attend les conclusions de la mission confiée à Jean-François Chossy, député UDF de la Loire, sur les moyens "d'augmenter
réellement les différentes formes d'accueil" pour enfants et adultes autistes.
Elle a enfin annoncé vouloir aborder "tous ces sujets au sein d'une circulaire" qui viendra compléter celle de 1995.
Selon Mme Boisseau, grâce au plan quinquennal 1995-2001 et au plan triennal 2001-2003 et à des "crédits ciblés", "plus de 3.000 places dédiées aux autistes ont pu être financées" dans des établissements.
kp/bma

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches