Handicap-conseil-ministres

Résumé : Chirac invite tous les ministres à s'impliquer en faveur des handicapés

Par , le 

PARIS, 25 juin (AFP) - Le président Jacques Chirac a invité mercredi "chacun des membres du gouvernement" à s'impliquer en faveur de l'insertion des personnes handicapées qui "relève de la responsabilité de tous les
ministres".
La loi d'orientation sur les handicapés que prépare la secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées Marie-Thérèse Boisseau "devra être prête avant la fin de l'année", a déclaré le chef de l'Etat, dont les propos étaient
rapportés par le porte-parole du gouvernement Jean-François Copé.
"Dès 2003, le gouvernement a pris des mesures immédiates pour redresser l'effort national en faveur des personnes handicapées. Cet effort devra être poursuivi et amplifié", a dit Jacques Chirac qui intervenait à l'issue d'une communication de Marie-Thérèse Boisseau.
Le président de la République, qui a fait de l'insertion des handicapés l'un des trois grands chantiers de son second mandat, a jugé que "beaucoup reste à faire pour que notre société remplisse ses devoirs à l'égard des
personnes handicapées".
"Chacun des membres du gouvernement doit s'interroger sur ce qu'il fait, dans l'exercice de ses fonctions, pour le handicap. L'insertion des personnes handicapées relève de la responsabilité de tous les ministres, qu'il s'agisse de l'éducation et de la culture, de l'emploi, des transports, de la santé ou du logement, mais aussi de tous les autres domaines", a dit M. Chirac.
"La loi d'orientation consacrera le droit à la compensation, afin que chaque personne handicapée puisse réaliser son projet de vie à domicile ou en établissement", a dit le président. "Elle sera le cadre de notre action pour les années à venir", a-t-il ajouté. "C'est un grand projet qui justifie d'être suivi avec beaucoup d'attention par tous les ministres", a-t-il conclu.
Dans sa communication, Marie-Thérèse Boisseau a fait valoir que la loi d'orientation de 1975 sur les handicapés, votée lorsque Jacques Chirac était Premier ministre, "fait encore référence" mais que "sa réforme est devenue nécessaire et est attendue".
"Le futur projet de loi sera bâti autour du principe de non-discrimination"
avec l'objectif de "rendre la cité accessible à tous et de réduire les obstacles de toute nature qui transforment les déficiences et les incapacités en handicap", a dit la secrétaire d'Etat.
Il organisera "la compensation financière individuelle des handicaps et la garantie de ressources nécessaires pour vivre dans la dignité et créer les conditions effectives de l'égalité des droits et des chances".
Des "sites de la vie autonome" seront bientôt ouverts dans chaque département, pour offrir aux handicapés ou à leur famille "l'écoute, l'information et l'aide" dont ils ont besoin, a dit Mme Boisseau.
phg/axt/ds

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches