Cinéma-handicap-people

Résumé : Guillaume Depardieu pose avec sa prothèse et fait des projets d'avenir

Par , le 

PARIS, 20 août (AFP) - Guillaume Depardieu, amputé de la jambe droite le 6 juin à la suite d'une infection nosocomiale, pose avec sa prothèse à la "une" de Paris-Match à paraître jeudi et affirme que "la vie en vaut la peine".
"Il faut être fier de ce qu'on est, même handicapé. Rien n'est perdu, toute la force est en vous. On résiste à tout. La vie en vaut la peine. Je peux le jurer!", confie l'acteur qui précise que la mort de Marie Trintignant, avec
qui il a tourné trois films, lui "a donné envie d'assumer (sa) situation, de ne pas (se) défiler".
Actuellement en convalescence au Centre de rééducation et d'appareillage de Valenton (Val-de-Marne), l'acteur affirme que "tout ce qui est
autodestruction, c'est fini: j'arrête de boire et bientôt de fumer".
Guillaume Depardieu estime que sa décision de se faire amputer "contre l'avis de ses proches qui voulaient attendre" est sa première décision
"d'homme libre".
"J'étais entré en désaccord avec mon corps. J'ai décidé d'aller au-delà de tout le monde parce que je savais que j'avais raison", dit-il.
Guillaume Depardieu qui a créé une fondation contre les maladies nosocomiales, c'est-à-dire contractées en milieu médical, considère que le
handicap "est une petite mort sociale car les handicapés ne sont pas du tout intégrés à la société".
L'acteur, qui envisage de se lancer dans la politique, se prononce pour la création d'un ministère "qui réunirait l'écologie et la santé".
"Une prothèse est très chère et non remboursée. L'ouvrier à qui il arrive la même chose, lui, n'a qu'à boiter", fait-il remarquer.
"Il faut se sentir aimé pour réapprendre à s'aimer soi-même. J'en suis là aujourd'hui", conclut-il.
Jfg/cv/cco

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr