Nestlé recrute sur Hello Handicap

Handicapés-IDF

Résumé : La région IDF veut développer les ateliers accueillant les handicapés

Par , le 

PARIS, 25 sept (AFP) - Le conseil régional d'Ile-de-France (IDF) a décidé jeudi de poursuivre l'effort entrepris en faveur des "ateliers protégés" (AP) qui accueillent des handicapés en votant une aide de 500.000 euros afin de
rattraper un "dramatique retard".
Ces ateliers sont des unités de production employant au moins 80% de travailleurs dont la capacité de travail est égale ou supérieure au tiers de celle d'un travailleur valide.
"Précédemment, on aidait plutôt à la création de centres d'aide par le travail (CAT), mais le manque d'ateliers protégés constitue maintenant un véritable verrou dans le système l'intégration des handicapés à la vie autonome", a expliqué Francine Bavay, élue Verte.
L'effectif des ateliers protégés franciliens est passé de 1.388 à 1.615 entre 1998 et 2001 (+16%), dans 40 ateliers (8% des AP en France).
En matière d'aide à domicile, où "on ne répond qu'à 10% des demandes", l'accent sera mis sur l'acquisition de véhicules (22.000 euros pour un
véhicule neuf à raison de deux véhicules par établissement). Cette mesure pourrait développer l'emploi de personnes "aidantes". On ne compte
actuellement que 454 de ces "auxiliaires de vie" en IDF.
Enfin, l'aide à l'accessibilité et à l'adaptation des logements sera renforcée avec l'installation de rampes d'accès.
Selon une enquête de l'Insee, environ dix millions d'adultes de 20 à 59 ans rencontrent en France des difficultés physiques, sensorielles ou mentales dans la vie de tous les jours, dont 1,8 million en Ile-de-France.
fdv/npk/cco

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr