Handicap-social

Résumé : Handicap mental : 36.000 places à créer pour 1,3 milliard d'euros (Snapei)

Par , le 

PARIS, 28 sept (AFP) - Le Snapei, qui regroupe des associations gestionnaires de structures accueillant des personnes handicapées mentales,
chiffre à 36.000 les places à créer pour rattraper le retard accumulé dans ce secteur, avec des disparités très importantes selon les départements.
Selon un dossier de presse diffusé par le Snapei dimanche dans le cadre des journées du handicap mental, il faudrait 1,3 milliard d'euros de dotations supplémentaires pour financer ces créations qui se répartissent en 27.000 places pour adultes et 9.000 places pour enfants.
Sachant que le parc existant se monte à 340.000 places, cela signifie que 10% des personnes handicapées mentales ne sont pas accueillies, souligne-t-il.
La capitale apparaît comme le département le plus mal doté en offre d'accueil qu'il s'agisse de structures médico-éducatives pour enfants ou pour adultes, suivie des Hauts-de-Seine et du Val d'Oise pour les structures pour enfants, et de la Haute-Corse et des Hauts-de-Seine pour les structures pour adultes.
A l'inverse, les départements les mieux dotés en structures médico-éducatives sont la Creuse, le Gers et l'Orne, et pour les structures pour adultes la Lozère, la Corrèze et l'Orne encore.
Cela représente des milliers de familles, sans prise en charge éducative pour des enfants qui vont grandir et devenir des adultes sans accompagnement, explique Pierre Matt, président du Snapei.
Son organisation, comme beaucoup d'autres de ce secteur, propose "la création d'un cinquième risque de protection sociale pour le handicap et la perte d'autonomie des personnes âgées, qui serait financé par une sorte de contribution sociale généralisée (CSG)".
Le Snapei propose également qu'au lieu de financer les établissements selon le nombre de places disponibles, comme actuellement, la tarification se fasse selon le niveau de handicap ou de dépendance des personnes, avec une grille de classification qui reste à concevoir et à ajuster, note-t-il.
cd/cel/sp

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr