Marie-Sophie Desaulle (APF): le texte sur le handicap 'manque d'ambition'

Résumé : Trois questions à Marie-Sophie Desaulle, présidente de l'Association des paralysés de France

Par , le 

PARIS, 10 déc (AFP) - Marie-Sophie Desaulle, présidente de l'Association des paralysés de France, estime que l'avant-projet de loi sur le handicap, présenté mercredi par le gouvernement, 'manque d'ambition' eu égard à 'l'attente des personnes handicapées', dans une interview à l'AFP.

[BB]Question - Qu'apporte, selon vous, ce projet de texte ?[EB]
Réponse - "En l'état, il manque d'ambition et n'est pas à la hauteur de l'attente des personnes handicapées: c'est pour nous une déception, surtout après une importante concertation.
Il n'apporte pas beaucoup de choses de plus que les lois existantes (celles de 1987 sur l'emploi, de 1989 sur l'éducation, de 1991 sur
l'accessibilité des lieux et de 2002 posant le principe d'un droit à compensation, ndlr) et nous nous demandons même si dans certains cas il n'y a pas un recul.
Il est impératif que le texte s'améliore, il faut une loi qui fixe un cap pour 30 ans!
Pour autant, les 850 millions d'euros sont une avancée, un geste significatif. Ils devraient permettre de pouvoir financer un peu plus les "aides techniques", comme un fauteuil roulant, ou des auxiliaires de "vie."

[BB]Q - Ce texte veut marquer un passage de la "protection" de la personne à son "intégration"...[EB]
R - L'ensemble n'a pas été repensé! L'esprit de ce texte, l'intégration, n'est pas un terme que nous portons car il sous-tend un effort. Avant d'aider la personne - par le droit à la compensation - il faut adapter son environnement, pas le contraire. Cette inversion dans les priorités montre que le gouvernement ne nous a pas compris.
De plus, on ne touche à rien concernant les ressources pour les personnes qui ne peuvent pas travailler et vivent aujourd'hui avec l'Allocation adulte handicapé (AAH). Peut-on dire à un jeune de 20 ans qui ne peut travailler: " Vous allez vivre avec 50% du Smic et participer à la vie de la société?" C'est un leurre!
Il y aura une amélioration pour ceux qui travaillent mais pas pour ceux qui ne peuvent pas travailler."

[BB]Q - Comment voyez-vous les "maisons départementales du handicap"?[EB]
R - "Ces guichets uniques étaient une demande globale des associations du secteur du handicap. Nous voulons qu'elles soient des groupements d'intérêt public (GIP) au niveau du département.
Ce statut permettrait que l'Etat ne se désengage pas, que les collectivités territoriales qui gèrent les établissements et services soient présentes et que les associations représentantes s'assurent du bon fonctionnement.
La Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA, qui doit être créée d'ici mi-2004, ndlr) pourrait s'assurer de 'harmonisation des dispositifs sur l'ensemble du territoire, garantissant l'égalité de traitement d'un département à l'autre."
sla/ed/cco

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches