Hello Handicap le salon 0 déplacements, 100% recrutement

FN, UMP, PS : qui dévoile son programme handicap ?

Résumé : La même interview sur leur politique en faveur des personnes handicapées proposée aux chefs de file des trois partis arrivés en tête du scrutin du 1er tour des élections départementales 2015. UMP, PS et FN, qui a répondu ?

Par , le 

Réagissez à cet article !

Le 29 mars 2015, c'est le 2ème tour des élections départementales. Un scrutin secoué par la montée historique du Front national et un taux d'abstention qui dit tout le désintérêt des Français pour la politique. Ce scrutin départemental a pourtant un impact réel sur le quotidien de chacun, et notamment des personnes handicapées.

Les MDPH au cœur du scrutin

Il impacte en effet la gestion des Maisons départementales des personnes handicapées. Conscient de cet enjeu « de proximité », l'APF (Association des paralysés de France) lançait d'ailleurs le 17 mars 2015 une campagne pour les « sauver », baptisée « Touche pas à ma MDPH ! ». Ce qu'elle dénonce ? Les projets de réforme de leur gouvernance. « Les conseils départementaux (ex conseils généraux) cherchent à accroître leur mainmise sur les MDPH pour limiter leurs dépenses, selon elle ». L'APF appelait à signer une pétition pour s'opposer à ce mouvement de fond.

3 partis, 1 interview

Une signature ou un bulletin ? Car les élections départementales offrent également l'occasion de s'exprimer ; mais comment choisir parmi des programmes politiques souvent succincts et qui n'abordent presque jamais les actions (promesses ?) en faveur des citoyens handicapés. Il suffisait de demander… Handicap.fr a donc interrogé les trois partis arrivés en tête après le premier tour sur les grands axes de leur politique en matière de handicap. Sans parti-pris, avec juste l'envie d'en savoir un peu plus sur leurs engagements à l'égard d'environ 10 % des Français. A l'heure où la pêche aux voix mobilise tous les candidats, c'est un « filon » qui peut faire la différence.

UMP, FN, PS : qui répond ?

UMP, PS, FN… La récolte n'a guère été miraculeuse. Du côté de l'UMP, Nicolas Sarkozy répond aux abonnés absents. Un accord de principe pour une interview, donné en décembre 2014, n'a jamais été suivi d'effet. Il y a pourtant eu maintes échéances qui lui auraient permis de s'exprimer sur ce sujet : la Conférence nationale du handicap, les 10 ans de la loi handicap de 2005 et les élections départementales. Dommage…Le Parti Socialiste, pourtant sollicité in extremis, a quant à lui accepté de se prêter au jeu. 

Réponses de Marine Le Pen, présidente du FN, et de Jean-Christophe Cambadélis, 1er secrétaire du PS.

(lire les 2 interviews en lien ci-dessous).

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches