500 000 très jeunes aidants en France : besoin de répit ?

Résumé : À moins de 25 ans, 500 000 jeunes aidants restent peu pris en compte en France. Pour les inviter à s'exprimer, le dispositif Jade (Jeunes aidants ensemble), lancé en Essonne, leur propose des ateliers d'audiovisuel deux fois par an. À découvrir !

Par , le 

Réagissez à cet article !

« Tu as entre 8 et 22 ans ? Tu t'occupes d'un parent, d'un grand-parent, d'un frère ou d'une sœur en situation de handicap ? Tu veux prendre un peu de temps pour toi ? Viens participer à un séjour cinéma où tu pourras parler de ta vie et en faire un film ». En Essonne, le dispositif Jade (Jeunes aidants ensemble) est porté par l'AFA (Association française des aidants) et le réseau de santé SPES (Soins palliatifs et de supports en Essonne sud). Destiné aux aidants de moins de 25 ans, il propose des ateliers « cinéma-répit ». L'objectif ? Offrir à ceux qui doivent, très tôt, assumer la responsabilité d'un proche, l'occasion de prendre du temps pour soi et de s'exprimer… grâce à l'audiovisuel.

Trop peu reconnus

Aujourd'hui, on estime que 500 000 des huit millions d'aidants en France auraient moins de 25 ans. Très jeunes, parfois enfants, ils aident un membre de leur famille handicapé à se déplacer, se soigner, se laver... « En France, en 2016, la prise en compte, la reconnaissance et l'accompagnement spécifique des jeunes aidants est très en retard, voire presque nulle, comparativement à d'autres pays », estime l'AFA. Une réalité aujourd'hui taboue et « invisible ». Pourtant, avec l'accroissement combiné des maladies chroniques à risque de dépendance et du nombre de familles monoparentales, ces jeunes sont de plus en plus nombreux mais restent considérés comme « enfant de leur parent malade », rarement comme aidant.

Pouvoir lâcher prise

Chaque année, ces ateliers « cinéma-répit » gratuits leur proposent donc un espace spécifique pour s'exprimer. Ces sessions, organisées sous forme de séjours, se déroulent sur cinq jours, au domaine de Chamarande (Essonne), durant les vacances d'automne puis de février. La première séance est consacrée à l'écriture, la seconde au tournage et/ou au montage. Le 22 avril 2017, des courts-métrages imaginés par 13 enfants et 12 adolescents de la session 2016-2017 étaient projetés aux Cinoches, à Ris-Orangis (vidéo en lien ci-dessous). Des films réalisés pour permettre à ceux qui en ont besoin de donner un sens à ce qu'ils vivent et de bousculer les préjugés non seulement sur les jeunes mais également sur l'accompagnement du handicap. Aujourd'hui, Jade se développe pour que ce dispositif essaime partout en France…

© Jade

title="Vidéo : JADE - Ateliers Cinéma Repit 2016-2017" >

Voir la vidéo JADE - Ateliers Cinéma Repit 2016-2017

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr