Jeux paralympiques 2022 : ce sera en Chine, à Beijing

Résumé : Le verdict est tombé ; c'est Beijing qui accueillera les Jeux paralympiques d'hiver en 2022. Une aubaine selon le président du CIP pour les 85 millions de Chinois handicapés. Gros point noir pour cette candidature surprenante : pas de neige!

Par , le 

Réagissez à cet article !

C'est Beijing (Pékin) qui décroché le ticket pour l'organisation des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2022. Ainsi en a décidé le CIO (Comité international olympique) lors de la 128e session qui s'est réunie le 31 juillet 2015 à Kuala Lumpur, en Malaisie. Les membres du CIO ont préféré la ville chinoise à sa concurrente Almaty (Kazakhstan). Cette capitale, qui a déjà accueilli les Jeux d'été en 2008, est la première ville à faire le doublé.

Une opportunité pour 85 millions de Chinois handicapés ?

Sir Philip Craven, président du CIP (Comité international paralympique) a adressé ses félicitations à la gagnante rappelant que les Jeux paralympiques d'été de 2008 avaient contribué à « agir comme un catalyseur pour une société chinoise plus inclusive et une participation accrue dans les sports d'été ». Sir Craven y voit une nouvelle opportunité pour les 85 millions de Chinois en situation de handicap. Il se dit confiant sur le fait que ces jeux d'hiver pourraient avoir un impact similaire, arguant que la Chine pourrait « devenir une superpuissance paralympique dans les sports d'hiver, comme elle l'est maintenant dans les sports d'été ». Le pays n'a pourtant fait ses débuts aux Jeux paralympiques d'hiver qu'en 2002, à Salt Lake City (USA) ! À Sochi, en 2014, la Chine avait envoyé une équipe de 10 athlètes et avait terminé quatrième au curling en fauteuil roulant. En 2015, elle a remporté la médaille d'argent dans cette discipline lors des championnats en Finlande.

Et la neige alors ?

Gros point noir pour Beijing, et pas des moindres, le manque de neige ! Tous les sites seront alimentés en neige artificielle. Il neige à peine un mètre chaque année sur les montagnes au nord de Beijing et une moyenne de 21 cm à Zhangjiakou. Yanqing, où sont prévues les épreuves de ski de descente, n'en reçoit pas plus de 5 cm. Une « élection » qui n'a certainement pas fini de susciter la polémique...

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr