Vidéo : handicap, et alors ? Embrassez-vous !

Résumé : 6 juillet, c'était la Journée du baiser. A cette occasion, une association anglaise a mis en ligne une vidéo pleine de sensualité et de tendresse pour faire tomber quelques préjugés sur le handicap. A partager sans modération...

Par , le 

Réagissez à cet article !

Saviez-vous qu'il  existait une Journée internationale du baiser, le 6 juillet de chaque année ? A cette occasion,  l'association anglaise Scope publie une vidéo troublante et touchante : des couples s'embrassent, se câlinent ou font tendrement l'amour. Des couples tout simplement. Puis la caméra fait un zoom arrière… L'un est aveugle, l'autre est en fauteuil roulant, un troisième n'a plus de main.  Le handicap n'apparait qu'à la fin, comme pour dire que les gestes de tendresse et les sentiments demeurent inchangés, que l'on soit privé de regard, d'ouïe ou de jambes…

De nombreuses campagnes

L'objectif de cette vidéo, et plus largement de cette association britannique, est de briser les clichés et les peurs qui impactent trop souvent la personne handicapée. Elle mène, pour ce faire, de fréquentes campagnes… Cette dernière en date prône la tolérance et convainc que le handicap n'est pas un frein à l'amour. Quoi de plus intime qu'un baiser pour témoigner que nous avons tous à partager ?

Une question d'actualité

Faire tomber les tabous dans ce domaine, libérer la parole, ils sont quelques-uns à s'y employer : une formation d'accompagnant sexuel en France, une partie fine pour amateurs handicapés au Canada, un long-métrage sur les relations entre résidents, une expo photo sur des couples « atypiques » (articles en lien ci-dessous). Ils osent ! Sensualité et sexualité des personnes handicapées font, ces derniers mois, plus que jamais débat, notamment en France. « Débat », c'est bien là que blesse le bât ; car pourquoi faudrait-il, au prétexte d'un handicap, mener une vie asexuée dans un désert sentimental et, surtout, devoir se justifier ?

Un baiser de 58 heures

Pour l'anecdote (et n'avoir rien à regretter ?), faut-il se rappeler qu'un baiser transmet de très nombreuses bactéries : probablement 50 millions lors d'un « french kiss ». Ce qui ne dissuade pas les plus accros, de vrais « champions » qui se défient lors de concours dédiés ; le plus long a été échangé entre deux Thaïlandais en 2013 : 58 heures 35 minutes et 58 secondes. L'abstinence aurait-elle parfois du bon ?

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches