Laura Flessel, ministre des Sports, démissionne à son tour

Résumé : Son objectif était le sport pour tous, valorisant la pratique des personnes handicapées. Laura Flessel, ministre des Sports, donne sa démission pour "raisons personnelles". La nageuse Roxana Maracineanu lui succède.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Après Nicolas Hulot, c'est au tour de Laura Flessel de démissionner. L'ancienne escrimeuse, nommée ministre des Sports en mai 2017, évoque des « raisons personnelles » pour expliquer son départ. Elle affirme, dans un communiqué, avoir posé « les bases d'une refonte profonde du modèle sportif français, notamment de sa gouvernance. » Elle dit avoir accompagné « la phase finale et victorieuse de la candidature française pour l'accueil des Jeux olympiques et paralympiques » de Paris 2024. Son départ, à 46 ans, intervient pourtant au moment où le mouvement sportif s'inquiète pour ses moyens, un an après cette attribution.

Sport pour tous

Durant 16 mois, Laura Flessel affirme avoir œuvré pour une France « fraternelle », considérant que le sport « doit être un vecteur de lutte contre les discriminations et de rassemblement ». Le ministère des Sports lançait d'ailleurs le 15 mars sa campagne #ExAequo de lutte contre les discriminations dans le sport. Quatre thématiques étaient abordées : l'homophobie, le racisme, le sexisme et la stigmatisation du handicap (article en lien ci-dessous). « Toujours garder l'humain au cœur du projet sportif, veiller à sa santé, son bien-être et son épanouissement », ajoute l'ex ministre dans son communiqué. Dans une interview accordée à handicap.fr lors des Jeux paralympiques d'hiver où elle était venue encourager l'équipe de France à Pyeonchang (Corée) en mars 2018 (en lien ci-dessous), elle déclarait avoir comme objectif le « sport pour tous ».

Une championne en fauteuil

« Cela fait vingt ans que je donne de la voix pour encourager leur pratique sportive », confiait-elle. Lorsqu'elle était escrimeuse de haut niveau, elle s'est entraînée en fauteuil pour aller chercher l'excellence aux côtés de ses coéquipiers de l'équipe de France paralympique. Et, durant sa grossesse, elle avait continué à s'entraîner dans un fauteuil pour ne pas perdre, l'utilisant comme un outil de performance. En 2015, elle crée un club d'escrime à Clichy (92) avec une double entrée, valide et handi, pour permettre à tous de pratiquer en fauteuil. En 2018, elle décide d'engager un budget supplémentaire de 1.5 million d'euros pour la valorisation du paralympisme et le développement de la pratique.

La nageuse Roxana Maracineanu lui succcède

C'est, selon Laura Flessel, « pour retrouver des engagements passés, justement tournés vers l'humain, la solidarité et la coopération internationale », qu'elle prend aujourd'hui la décision de poursuivre son action par d'autres voies. Un remaniement du gouvernement est annoncé le 4 septembre 2018. C'est la nageuse Roxana Maracineanu, 43 ans, médaillée d'argent aux JO de Sydney en 2000, qui lui succède. 

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr