Fin de vie : "l'endormissement" adopté par les députés

Résumé : "Dormir avant de mourir pour ne pas souffrir" : la proposition de loi PS-UMP sur la fin de vie, qui instaure un droit à un endormissement pour les malades en phase terminale, a été votée. Une séance perturbée par quelques opposants...

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

L'Assemblée nationale a largement adopté le 17 mars 2015 en première lecture, par 436 voix contre 34, la proposition de loi PS-UMP sur la fin de vie, qui instaure un droit à un endormissement pour les malades en phase terminale.

Pour les maladies incurables

«Dormir avant de mourir pour ne pas souffrir», voilà comment Jean Leonetti, déjà auteur de la loi de 2005 contre l'acharnement thérapeutique, résume cette proposition de loi qui consacre une des promesses de campagne de François Hollande. Celui-ci s'était engagé à permettre à des malades atteints d'une maladie incurable, «provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable», de «bénéficier d'une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité».

Un vote perturbé

Ce vote dans l'hémicycle a été perturbé par un bref incident, des inconnus ayant jeté depuis les tribunes sur des députés de gauche des bouts de papier, sur lesquels étaient imprimés «Non à l'euthanasie» et «R comme résistance»«Ne vous en faites pas, nous engagerons les poursuites que cela mérite», a déclaré depuis le perchoir le président de l'Assemblée, Claude Bartolone (PS), alors que des députés s'étaient levés pour protester contre cette action, qui s'est produite juste avant l'annonce du résultat du scrutin.

Les députés socialistes, UMP, UDI et Front de gauche ont majoritairement voté pour la proposition de loi. 83 députés se sont abstenus, dont la plupart des écologistes et des radicaux de gauche. La plupart des votes contre sont des élus UMP, minoritaires dans leur groupe.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 20-03-2015 par dreux :
il était temps qu ils réagissent ,je travaille tous les jours avec des gens handicapées et pas facile du tout de les voir souffrir quand ils veulent mourir merci

Le 20-03-2015 par didger :
Dormir pour ne pas souffrir, soit, mais faut-il que ce soit physiquement comme mentalement et surtout rapidement. Car même allongé, l'esprit se torture toujours et des deux, laquelle est la plus douloureuse!

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches