Hello Handicap le salon 0 déplacements, 100% recrutement

Services à domicile en danger, manif nationale le 7 mars

Résumé : 15 villes de France verront défiler le samedi 7 mars 2015 les salariés et bénéficiaires de l'aide à domicile qui réclament des moyens pour assurer la survie du secteur. 2 millions d'usagers et 230 000 emplois sont concernés.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Alors qu'en ce mois de février 2015, les rues de France ont vu défiler des milliers de personnes handicapées, déplorant le manque de mise en œuvre de la loi handicap de 2005 à l'occasion de ses dix ans, elles s'apprêtent, en mars, à accueillir d'autres militants. Ce sont cette fois-ci les acteurs de l'aide à domicile qui comptent faire entendre leurs revendications, au motif qu'ils craignent « la disparition programmée de leur profession ». A l'appel de l'UNA, premier réseau de l'aide, des soins et des services aux domiciles, salariés, bénévoles et bénéficiaires de ses structures seront au coude à coude, le samedi 7 mars, à 15 heures, pour manifester dans plus d'une quinzaine de villes en France et interpeller les élus nationaux et locaux sur la baisse de financements. Coup d'envoi à Paris où les structures d'Île-de-France se rassembleront place de la République.

2 millions de bénéficiaires et 230 000 emplois

Le secteur du soin à domicile, ce sont 2 millions de bénéficiaires en France, personnes âgées ou handicapées, mais aussi 230 000 emplois. L'UNA redoute que, faute de financements (article en lien ci-dessous), « les services à domicile ne seront bientôt accessibles qu'à ceux qui peuvent payer. ». Il s'agit pourtant d'un véritable enjeu de société pour la population française qui exprime massivement son souhait de vivre à domicile, malgré la perte d'autonomie, grâce à un accompagnement de qualité soutenu par la solidarité nationale. « La mise en place d'un droit universel à la compensation de la perte d'autonomie est promise par les gouvernements successifs, selon l'UNA. Or, malgré les déclarations, les financements ne répondent pas aux besoins. »

Une grande campagne

A la veille des élections départementales des 22 et 29 mars 2015, l'UNA lance également une campagne de mobilisation, au sein de son réseau et sur les réseaux sociaux, pour alerter les Français et relayer leurs attentes. Le slogan est explicite : « Pouvez-vous imaginer un monde sans aide à domicile ? ». La photo tout autant : une dame âgée face à une assiette… vide ! Sur l'une des trois affiches, figure une personne handicapée avec, pour message, « 400 000 personnes en situation de handicap peuvent aujourd'hui vivre chez elles grâce aux services d'aide et de soins à domicile. L'accès de tous aux services à domicile est aujourd'hui menacé par manque de financement. »

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 04-03-2015 par alged :
6mois que mon employée -aide à domicile est malade.Arrêts de travail à répétition.Je ne peux pas la licencier.Donc impossible d'embaucher qqn d'autre.Je n'ai recours qu'à des "coups de main". Ou recourir au travail au "noir" ? porte ouverte à toutes les exploitations?.L'aide à domicile n'est manifestement pas la mine d'emplois espérée.

Le 06-03-2015 par marjy :
@alged
Bonsoir,
Bien sûr que si vous pouvez licencier votre aide de vie pour motif personnel (le métier d'aide a domicile est le seul ou on peut licencier une employée en arrêt maladie!)... Bien sûr il faut suivre les procédures de licenciement (com tout employeur) et si vous êtes com moi (handicapée > à 80% et ayant besoin d'une aide de vie dans tous les actes de la vie quotidienne) vous pouvez lui notifier que:
- Ses absences sont incompatibles avec votre besoin de vous faire aider tous les jours pour tous les actes essentiels de la vie étant lourdement handicapé > à 80%
- Ses absences sont incompatibles avec le recrutement ponctuel dautres aides de vie pour palier à ces manques.
- Ses absences sont incompatibles avec un travail à réaliser soudainement vous obligeant chaque fois à former la personne la remplaçant.
Si vous avez besoin d'autre renseignements n'hésitez pas à m'écrire...

Le 07-03-2015 par marjy :
@alged
Bonsoir,
Bien sûr que si vous pouvez licencier votre aide de vie pour motif personnel (le métier d'aide a domicile est le seul ou on peut licencier une employée en arrêt maladie!)... Bien sûr il faut suivre les procédures de licenciement (com tout employeur) et si vous êtes com moi (handicapée > à 80% et ayant besoin d'une aide de vie dans tous les actes de la vie quotidienne) vous pouvez lui notifier que:
- Ses absences sont incompatibles avec votre besoin de vous faire aider tous les jours pour tous les actes essentiels de la vie étant lourdement handicapé > à 80%
- Ses absences sont incompatibles avec le recrutement ponctuel dautres aides de vie pour palier à ces manques.
- Ses absences sont incompatibles avec un travail à réaliser soudainement vous obligeant chaque fois à former la personne la remplaçant.
Si vous avez besoin d'autre renseignements n'hésitez pas à m'écrire...

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches