Handis, ils "courent" le marathon de Bordeaux

Résumé : Deux joëlettes seront au départ du 2e marathon de Bordeaux, le 9 avril 2016. Thibault est polyhandicapé et Bertrand atteint de la maladie de Charcot. Avec leur team respectif, ils comptent bien franchir la ligne d'arrivée.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Thibault, 13 ans. Bertrand, 46 ans. Tous deux vont « courir » le semi-marathon de Bordeaux le 9 avril 2016. Ou plutôt le « rouler »… Car ces deux concurrents se lancent dans la course en joëlette, sorte de siège monté sur une roue manipulé par deux porteurs. Thibault est polyhandicapé et Bertrand atteint de la maladie de Charcot. Deux équipes sur la ligne de départ pour un même objectif…

Thibault et les coureurs de Sportez-vous bien !

Du côté des pros Thibault, c'est le team de la Caisse des dépôts qui s'engage pour la seconde fois sur ce marathon, à ses côtés. Une « folie » réitérée avec impatience, selon Emmanuel Serrié, l'un des participants. « Nous avons fait pas mal de grands marathons internationaux mais nous n'avions jamais connu un engouement tel que sur celui de Bordeaux, explique-t-il. L'enthousiasme des Bordelais tout au long du parcours était électrique. Les spectateurs faisaient la ola sur notre passage. C'était magique. » Douze coureurs seront à nouveau présents sur cette édition 2016 pour offrir à Thibault des sensations fortes car « les mômes adorent quand ça va vite ». Pourtant, il faudra adopter un rythme plus piano car le papa du jeune garçon entre dans la course ; en 2015, il n'avait parcouru qu'un seul kilomètre avant de laisser son fils aux bons soins des 6 coureurs du team. Mais, cette année, pas question de rester sur le trottoir, il s'est entraîné et compte bien passer la ligne d'arrivée de ce semi-marathon. 21,1 km au total !

« Nous allons adapter notre rythme pour respecter sa cadence, poursuit Emmanuel. Nous ne sommes pas dans une logique de performance ! ». C'est d'ailleurs le credo de « Sportez-vous bien ! », le réseau social qui rassemble, depuis trois ans, les coureurs de la Caisse des dépôts et organise les opérations sportives des célébrations du bicentenaire de l'institution en 2016. Quatre à l'origine, 500 aujourd'hui… Son objectif ? Utiliser le sport comme prétexte pour rassembler des pratiquants venus d'horizons très divers ; tous en short sur un pied d'égalité avec l'envie de partager, parfois, avec des personnes fragilisées. Mission accomplie pour Thibault qui, selon Emmanuel, « parle peu mais avait une sacrée banane. Son père nous a  assuré qu'il n'avait qu'une envie, recommencer ».

Bertrand et ses « Gros cons », potes de fac

La deuxième équipe marie la tête et les jambes : une bande de profs… de gym ! Tous amis, rencontrés sur les bancs de la fac de Bordeaux, coureurs de longue date. Il y a six ans, l'un d'entre eux, Bertrand, dit Bébère, tombe malade. Une maladie dégénérative, celle de Charcot. Pas question de le laisser sur le bord de la route alors ses potes saisissent les poignées d'une joëlette pour lui permettre de poursuivre l'aventure. La Team CG (comme « Gros con », interpellation méridionale passée dans le langage courant lors des soirées étudiantes arrosées) ne lui a rien épargné, pas même la Course des crêtes d'Espelette, en montagne ! Depuis, ces mordus de trails sont revenus à des défis plus confortables pour Bertrand et foulent désormais le bitume des marathons français. Ils seront 15 à 20 coureurs à se relayer autour de lui. La Team GC a opté pour le semi-marathon pour permettre au plus grand nombre de participer. 2h30 maxi ! Les proches de Bertrand seront présents sur la course et sa femme a même rejoint le peloton. « C'est un moment de partage intense, explique Pascal Daguerre, l'un des participants. C'est une maladie très compliquée, qui impacte le vraiment le moral alors, lorsque tous les copains se retrouvent, c'est un vrai moment de bonheur. »

Marathon de Bordeaux : en nocturne !

La 2e édition du Marathon de Bordeaux Métropole trace une voie « royale » au cœur du patrimoine historique de la ville. Le 9 avril 2016, il se courra de nuit dans cette cité classée au patrimoine mondial de l'Unesco totalement illuminée. Il est le seul en France à se dérouler de nuit, offrant aux participants des sensations incomparables. Les départ et arrivée des deux épreuves, marathon et semi-marathon, se feront dans un lieu emblématique, le long des quais de la Garonne, le Miroir d'Eau. A cette occasion, parce que le public est lui aussi à la fête, certains sites seront exceptionnellement ouverts la nuit. A proximité de la ligne de départ, le « village » est implanté sur la place des Quinconces, proposant un vaste espace pour de nombreux stands et animations. Ce marathon a pour ambition de devenir « Le » rendez-vous de tous les sportifs dans une ambiance festive et conviviale.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 10-04-2016 par thomazeau :
je suis vraiment heureuse que le marathon de BX apporte de la joie pour tous les sportfis...bravo à vous pour ces grands moments de partage.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr