Myopathe, il anime "Touche pas à mon poste" pour un soir

Résumé : Mehdi Belbachir, 25 ans, atteint d'une myopathie des ceintures, animera l'émission "Touche pas à mon poste" le 19 mai 2017 au soir. Un rêve qui se réalise pour celui qui s'était lancé ce challenge en interpellant l'animateur Cyril Hanouna.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

La myopathie des ceintures, maladie dégénérative qui oblige à se déplacer en fauteuil, n'empêchera pas Mehdi Belbachir, 25 ans, de jouer les chroniqueurs TV. Le Lyonnais, grand fan de l'émission Touche pas à mon poste, diffusée sur C8, avait directement interpellé l'animateur Cyril Hanouna en lui lançant le défi de l'accueillir sur son plateau pour un soir. Challenge accepté : Mehdi rejoindra l'émission du 19 mai 2017, à 19h10, en tant que chroniqueur.

« Pros du divertissement »

Pourquoi Touche pas à mon poste ? Pour Mehdi, grand féru de télévision, cette émission sait divertir. « Ils me font oublier les tracas du quotidien », explique-t-il en évoquant l'équipe de chroniqueurs, qui attirent près de 2 millions de téléspectateurs. En 2013, il avait déjà assisté à l'émission en tant que public. C'est à ce moment que l'idée commence à faire son chemin…Le 10 mai, le Mehdi contacte Cyril Hanouna sur Facebook en lui assurant qu'il peut rejoindre son plateau en tant que chroniqueur.

Des objectifs ambitieux

Le 18 mai, pendant le prime, Mehdi note le numéro de téléphone affiché pour joindre l'émission. « J'ai appelé pour lui faire part de mon défi. Vers 23h, j'ai parlé en direct avec « Baba » (Cyril Hanouna), raconte-t-il au quotidien Le Progrès. Il a tout de suite été sensible et m'a invité sur le plateau comme chroniqueur. »
Armé d'un peu d'audace, Mehdi prouve alors que son handicap ne freine pas ses rêves. Aux médias, il affirme : « être en fauteuil n'empêche pas d'avoir de l'humour, ni d'avoir un avis sur des programmes télévisés, des livres ou des films ». Ambitieux, il souhaite apporter une nouvelle vision du handicap en passant à l'antenne. Et, pourquoi pas, poursuivre l'aventure en renouvelant l'expérience…

Une grande mobilisation

En 2014, Mehdi Belbachir avait déjà lancé un appel à la solidarité sur le web pour collecter des fonds afin de passer son permis et d'acquérir un véhicule adapté à son handicap. Une mobilisation qui a porté ses fruits et qui l'a incité à aller de l'avant, en tentant ensuite de passer à la télévision. « Je me suis dit qu'il fallait que je me lance d'autres défis, a-t-il confié dans une interview accordée à 20minutes.fr. Surtout si cela permet de montrer davantage de personnes handicapées dans les programmes de divertissements ou d'informations. Il faut dire la vérité : on n'en voit jamais à la télévision… sauf dans les émissions qui leur sont consacrées. »

© Twitter

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 29-10-2017 par mimo :
jai 42 an je suis une personne handicapé physique je travail depuis 24 ans a 70 klm je prend le train tout les jours pour toucher que 420 euro et en plus le train es a mes frais je veut vivre comme tout le monde et vous empêcher même les handicapé a voir un avenir c honteux j ai bosser bosser pour la caf es en récompense on va encore me baisser les allocation d handicaper j 'essaye de trouver du boulot le week end pour essayer de vivre bien surtout arêter de parlé de l hancap en france c vraiment du foutage de geule l handicap vous fai gagner de l argent au organisme mai surtout pas aux gens qu il on pas demander a avoir un handicap de naissance par contre ceu qu il veule picoler et provoquer des accident et mettre la vie des en jeu on va les aidé peut être que la france a vraiment oublier d avoir un cerveau . quand on aime son travail vous arriver aujourd'hui les politicien a qu on soi dégoutter c très grave

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr