Métro de Londres : un plan spécial édité pour les phobiques

Résumé : Handicap invisible et encore peu considéré comme tel, la claustrophobie implique de changer ses habitudes au quotidien. À Londres, un plan du réseau de transports indique aux voyageurs touchés par ce trouble les trajets qui leur sont adaptés ou non.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Les trajets de métro indiqués pour les personnes claustrophobes ? À Londres, l'idée est prise au sérieux : la société de transports TfL (Transport for London) édite, début juillet 2017, un plan spécial de son réseau. À première vue, il a l'air tout à fait ordinaire ; à y regarder de plus près, les passagers remarqueront que tous les trajets devant s'effectuer dans des tunnels sont surlignés en gris. Dans la capitale britannique, plus de la moitié des 270 stations de métro sont souterraines.

Un véritable handicap

Phobie situationnelle aux causes inconnues, la claustrophobie affecterait entre 5 et 7% de la population mondiale et se traduit principalement par la peur des espaces confinés et de l'enfermement. Considérée comme un trouble anxieux, elle peut, dans certains cas, provoquer des crises de panique. D'où des situations quotidiennes handicapantes, comme l'impossibilité de voyager en avion, de prendre l'ascenseur, d'effectuer des trajets en métro, d'utiliser les toilettes publiques, etc. « Cette nouvelle carte est l'un des outils que nous avons créé en écho aux suggestions de passagers pour améliorer l'accessibilité des transports et faciliter les déplacements de tous, explique Mark Evers, directeur de la stratégie client chez TfL, au journal britannique The Telegraph. Nous espérons qu'elle aidera ceux qui sont concernés à minimiser leur trajet souterrain pour planifier des routes plus appropriées (même si elles peuvent s'avérer un peu plus longues pour arriver d'un point A à un point B) et diminuer leur anxiété dans les transports. »

Pas si accessible

En avril 2017, la société de transports londonienne annonçait que des badges pour personnes avec des problèmes de santé ou un handicap invisibles, nécessitant une place assise dans les transports, seraient mis à disposition en permanence. Autre point à préciser : le plan mentionne les stations de métro et de train accessibles en fauteuil roulant. Dans la partie centrale de la ville, qui correspond à l'ancien réseau de transport, elles restent encore peu nombreuses, contrairement à ce qu'on a l'habitude d'imaginer en France. À quand de nouvelles dispositions pour améliorer l'accès aux transports urbains pour tous ?

© Jürgen Fälchle / Fotolia

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 17-07-2017 par carolina :
Quelle bonne idée ces badges personnalisés, ça va simplifier la vie des personnes.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr