Metro Québec : il descend les escaliers dans son fauteuil

Résumé : La photo d'un homme en fauteuil descendant les marches d'accès au métro de Montréal à la seule force des bras est devenue virale sur Facebook. Woody Belfort a partagé son quotidien et la difficulté d'accessibilité dans les transports en commun.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Woody Belfort est un jeune Canadien qui fait parler de lui depuis son « coup de gueule » contre l'inaccessibilité des transports en commun. Sa bête noire ? Le métro de Montréal, auquel il n'a pu accéder qu'à la force de ses bras pour descendre les escaliers. Sportif aguerri, il interpelle les gouvernements et les usagers : « Une personne peut faire changer les choses, et je vous encourage à faire quelque chose, vous aussi. ».

Un cri du cœur

Sous la photo choc, un cri d'alarme sur la situation de millions de personnes handicapées à travers le monde : « Ce n'est pas normal que je doive demander de l'assistance à chaque fois que je prends le métro. Ce n'est pas normal que je doive me demander quelle station a un ascenseur ou pas. Ce n'est pas normal que je voie des mères ou des pères monter et descendre les marches 2-3 fois pour monter leur enfant, poussette et bagages. Ce n'est pas normal que, MOI, je doive aider une personne âgée à descendre car nous étions seuls, sans personne dans les alentours. ». L'amertume et la colère d'un citoyen qui ne peut se déplacer librement et à sa guise dans les rues de Montréal. Pendant ce temps, deux  policiers le regardent sans intervenir.

L'accessibilité, c'est pas gagné !

20% du métro à Montréal est accessible, soit 13 stations sur 68 équipées d'ascenseurs. Un chiffre relativement bas lorsqu'on sait que les pays nord-américains ont souvent une longueur d'avance en matière d'accessibilité. « Bonne nouvelle pour tous, d'ici 2022, à peu près 50% du métro sera accessible !, se réjouit Woody. C'est un pas vers l'avant. Il a quand même du travail à faire car ce n'est pas suffisant. ». Pour les usagers, l'horizon 2022, c'est encore loin. En comparaison, seulement 3% du métro parisien est totalement accessible (article ci-dessous), soit neuf des 303 stations que compte la Capitale. Mauvaise élève comparée à ses homologues européennes, Paris est très attendue sur ce sujet dans la perspective des Jeux olympiques et paralympiques de 2024. Les associations -sans trop y croire- espèrent que l'évènement déclenchera un programme de mise en accessibilité des transports à la hauteur de l'enjeu. À titre de comparaison, à Barcelone, 143 des 158 stations sont accessibles soit plus de 80 % du réseau, tandis que Londres avoisine les 20 %. La RATP justifie ce retard par un coût astronomique de ces transformations : entre 4 et 6 milliards d'euros.


© Calvin Liu

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Actus sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Margot Blachon , journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 19-11-2018 par Henri Galy :

Certes, l'accessibilité du métro de Montréal est médiocre, mais je note que :

- Avec 20 % elle est déjà bien meilleure que celle du métro de Paris (3 %).

- Il y a, à Montréal, un programme de mise en accessibilité qui va permettre de passer de 20 % à 50 % d'ici quatre ans. Cela signifie qu'au Québec, au moins, on met les moyens financiers nécessaires pour améliorer les choses.

À Paris par contre, en France, on se contente de dire que cela coûte trop cher et par conséquent on ne va rien faire !

(Pardon si on fait quelque chose : attribuer un label d'accessibilité bidon à la ligne de métro numéro 11…)

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr