Expérience : un Monopoly où la discrimination est la règle !

Résumé : Un nouveau clip percutant dénonce les injustices, notamment liées au handicap. La vidéo met en scène des enfants jouant au Monopoly... Mais les règles du jeu changent en fonction de leur "différence".

Par , le 

Réagissez à cet article !

Une partie des beaux quartiers réservée à certains participants, un dé ne comportant que des « 1 », la case prison forcée pour certains joueurs, une fille qui ne reçoit que 150 euros au lieu de 200 pour les garçons… Quant au petit garçon qui a des béquilles, il n'a pas le droit d'acheter une gare. Pour l'Observatoire des inégalités, l'agence Herezie a mis en scène le célèbre jeu de Monopoly avec plusieurs enfants et un animateur. Mais, dans ce clip de sensibilisation, les règles sont aléatoires…

C'est pas juste !

« Normalement, les règles sont les mêmes pour tous. Mais pas cette fois-ci… », précise l'animateur. Si les adultes s'habituent à certaines discriminations, les enfants peuvent-ils les supporter ? Pas vraiment. Tour à tour, ils s'offusquent de ces injustices infondées : « C'est pas juste ! », « Ça m'énerve », « C'est de la triche », « Ça se fait pas », s'exclament-ils.

Dénoncer les injustices actuelles

Avec cette vidéo de deux minutes, l'Observatoire réalise une belle prouesse de sensibilisation qui rappelle les injustices auxquelles doivent faire face de nombreux enfants et adultes, notamment en situation de handicap. Elle dénonce par exemple le fait que « les minorités visibles ne reçoivent que 14% de réponses positives dans leur recherche de logement » et que « 30% des gares françaises seulement sont accessibles au handicap ». Une manière d'affirmer qu'il est désormais grand temps… de redistribuer les cartes.

© Herezie / Observatoire des inégalités


Voir la vidéo Un jeu de société

Réagissez à cet article !  

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr