Marie-Anne Montchamp quitte Fillon pour Macron

Résumé : L'ex-secrétaire d'Etat en charge du handicap, Marie-Anne Montchamp, annonce, le 28 mars 2017, prendre le train d'Emmanuel Macron En marche! Face à l'immobilisme des Républicains sur la question du handicap, elle renonce à suivre François Fillon.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Marie-Anne Montchamp a annoncé sa décision le 28 mars 2017 ; elle quitte le clan Fillon pour rejoindre celui de Macron. L'ancienne secrétaire d'Etat en charge du handicap (gouvernement Fillon) puis ministre en charge des Solidarités et de la cohésion sociale (gouvernement Sarkozy-Fillon) n'a, selon elle, qu'une seule ambition, porter un projet handicap ambitieux. Peu importe donc le candidat ?

Des champions qui se suivent…

On peut évidemment s'étonner de cette « inconstance »… Sur l'antenne de Vivre FM, le 22 février 2017 (article en lien ci-dessous), Marie-Anne Montchamp défendait avec ferveur le candidat sorti vainqueur des primaires de la droite et du centre... après avoir âprement soutenu Nicolas Sarkozy ! Elle assurait en direct que des annonces étaient à venir, « extrêmement structurantes », qu'elle ne comptait pas dévoiler à l'antenne. Et donc ? Les annonces structurantes se faisant visiblement attendre, changement de cap…

Engagement sincère ou revirement opportuniste ?

Engagement sincère ou revirement opportuniste au moment où le candidat de En marche! commence à se tailler un costume de présidentiable ? ; nous lui avons posé la question. « J'ai porté le projet handicap de Nicolas Sarkozy qui était une véritable méthode sur le prochain quinquennat, une vrai programme à la Chirac. Mais il n'a pas été désigné. Puis je me suis retrouvée avec un candidat que je n'avais pas choisi et j'ai tenté de l'aider dans ce sens avec de vraies propositions mais le handicap n'était pas, a priori, une question sur laquelle il avait l'intention de s'impliquer ». Une « accumulation d'erreurs » et une « méconnaissance manifeste de ce public », selon Mme Montchamp, l'ont donc conduite à opter pour une autre voie en s'engageant désormais aux côtés d'Emmanuel Macron.

Retrouvailles avec d'anciens partenaires

Elle y a retrouvé certains de ses anciens « partenaires », comme Marie-Sophie Desaulle, ex-présidente de l'APF, qui avaient œuvré à ses côtés en 2005 lors de la négociation de la loi handicap. « Dans cette équipe, on ne se fout pas du sujet, affirme-t-elle. Il y a un vrai travail mené sur la question de la protection sociale. C'est un mouvement qui n'est pas maintenu sous une chape de plomb idéologique. On ne pouvait pas faire l'impasse sur cette question pendant cinq ans. Maintenant, je vais pouvoir dire ce qui fait mon intime conviction, et pas seulement depuis trois jours ». Marie-Anne Montchamp assure être déjà en plein « boulot ». En marche donc !

Le soutien d'un Républicain

Pour Matthieu Annereau, secrétaire national Les Républicains en charge de la thématique du handicap depuis septembre 2016, "Le départ de Marie-Anne Montchamp est tout sauf une surprise" mais "un symbole fort" qui "ne peut être balayé d'un revers de la main". Lui même non-voyant (article en lien ci-dessous), il a alerté son parti dès le 17 janvier sur "l'importance qu'il convenait de donner à la thématique du handicap dans la campagne présidentielle et pointé des remontées du terrain négatives du fait du faible intérêt porté au sujet." Depuis, selon lui, "aucune réponse, aucun changement…" Et de recommander à sa famille politique de "se réveiller".  

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 28-03-2017 par Walter Salens :
Je ne commente d'aucune façon les virements de bord, les transfuges etc. Simple anecdote: Madame MA. Montchamp précédait hier de quelques mètres le petit cortège de Michel Sapin et de la nouvelle Délégué ministérielle au handicap et ce au Salon Entreprises et ESAT/EA. Pour le reste, que les électeurs votent et ne s'abstiennent pas trop.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr