Nestlé recrute sur Hello Handicap

Myopathe refoulé d'un avion à cause de son respirateur

Résumé : Un jeune Français atteint de myopathie est victime d'un refus d'embarquer dans un avion au retour du Maroc au motif que son appareil respiratoire peut constituer un "objet dangereux". Ce point avait pourtant été signalé à la compagnie.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Un homme de 20 ans, souffrant d'une myopathie et lourdement handicapé, a été débarqué le 9 octobre 2015 d'un vol Marrakech-Metz car le commandant de bord a considéré que son appareil respiratoire pouvait constituer un "objet dangereux". Mohamed Kanbour, qui voyageait avec ses parents, avait déjà pris place dans l'avion de la compagnie belge Jetairfly qui devait le ramener chez lui en Moselle quand le pilote a exigé qu'il redescende, faute de pouvoir présenter un certificat médical, a expliqué à l'AFP sa belle-soeur, Fatima Kanbour. Le jeune homme et ses parents, qui affirment ne pas avoir été informés des raisons pour lesquelles on leur a demandé de descendre de l'avion, ont annoncé leur intention de porter plainte, en France et au Maroc.

Question de sécurité

"Mohamed vit très mal son handicap. Il a toute sa tête. Il a peur du regard des autres. (...) Se faire débarquer sans ménagement d'un avion devant tout l'équipage, je ne suis pas certaine qu'il s'en remette un jour", s'est emportée sa belle-soeur. Le jeune homme, qui se rend trois à quatre fois par an au Maroc, avait effectué le trajet aller sans ambages, avec le même équipement et sur la même compagnie, relève Mme Kanbour. Jetairfly était injoignable pour répondre aux questions de l'AFP, mais la compagnie a indiqué à la famille, via un message sur Facebook transmis à l'AFP, que "le refus d'embarquement (était) lié à la législation internationale en matière de transport d'objets dangereux que le commandant a appliquée pour des raisons de sécurité".

Tout avait été signalé

Outre son fauteuil roulant, le jeune handicapé était équipé d'un appareil anti-apnée du sommeil, que la compagnie semble avoir confondu avec un appareil muni d'une bouteille d'oxygène, suppose la belle-soeur du jeune homme. Contactée par l'AFP, l'agence de voyages ayant vendu les billets d'avion assure que "tout avait été signalé, comme à l'accoutumée, à la compagnie aérienne Jetairfly qui avait donné son accord". "C'était la première fois qu'il voyageait avec un appareil respiratoire" mais ce point avait été "signalé à la compagnie", a ajouté une responsable de l'agence Leclerc Voyages à Creutzwald (Moselle). Le dimanche 11 octobre, la maison mère de la compagnie Jetairfly a enfin contacté la famille de Mohamed pour lui proposer un rapatriement en Moselle dans le courant de la semaine.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 18-10-2015 par Filip :
Il semble de plus en plus compliqué pour les personnes handicapées appareillées de passer le cap de l'embarquement sans rencontrer de sérieux soucis..Moi meme appareillé au niveau de mes jambes je ne peu en effet pas me dechausser encore moins oter mon appareillage orthopedique pour passer les portiques de sécurités...ce fut tout une affaire ayant été mis en attente d'embarquement pour un contrôle par un CRS..Pourriez vous me dire s'il existe une modalité au niveau de l'aeroport ou de la companie aerienne pour nous faire assister ne serait ce que pour nous assurer le passage des portiques et acceder a la zone d'embarquement sans difficultés et retard d"embarquement???? Merci pour vos conseils précieux pour nous qui sommes placés dans des situations limite humiliante.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr