Une transat de 8000 km en fauteuil : pari réussi !

Résumé : Atteint de la maladie de Charcot, le navigateur tétraplégique Jean d'Artigues achève sa traversée de l'Atlantique, opération baptisée "Transat dans un fauteuil". Il est arrivé en Martinique le 27 novembre 2016, après presque deux mois en mer.

Par , le 

Réagissez à cet article !

L'opération Transat dans un fauteuil s'est terminée avec succès ! Jean d'Artigues, chef d'entreprise atteint de la maladie de Charcot, vient de terminer sa traversée de l'Atlantique à la voile. Avec cinq co-équipiers bénévoles, il est arrivé le 27 novembre 2016 en Martinique, après cinquante jours de navigation. Le marin était parti le 8 octobre 2016 de la Trinité-sur-mer, dans le Morbihan (lire article en lien ci-dessous).

Le corps sans cesse à l'épreuve

« Avec un équipage super compétent et bienveillant, et aussi beaucoup de chance, l'impossible est devenu possible ! » s'enthousiasme Jean. Aux médias, il explique : « Cela a été difficile physiquement parce que mon corps sans muscle est un peu comme une bouteille d'eau : sur un bateau ça bouge tout le temps, jours et nuits pendant cinquante jours. Mon corps a été très sollicité. Il a fallu m'adapter sans cesse pour supporter des conditions de vie qui ne sont, normalement, pas du tout adaptées à mon état. »

Le projet, soutenu par l'association ARSLA (Association pour la recherche sur la sclérose latérale amyotrophique), qui finance la recherche pour lutter contre la maladie, est une grande réussite pour le marin comme pour tous ceux qui le soutiennent. « L'accueil au port du Marin a été fantastique ! J'ai pu voir que la cause que je défends touche beaucoup de monde et que cette transat est perçue comme quelque chose de beau », confie-t-il à FranceTV Info.

Pour plus de mobilisation

En deux mois, le défi de Jean a interpelé de nombreux donateurs : 56 000 euros ont finalement été récoltés au profit de l'association. Depuis 1985, plus de 22 000 personnes malades ont bénéficié de l'aide de l'ARSLA et 6 millions d'euros ont été versés pour faire avancer la recherche. Générateur d'espoir, cet exploit sportif devrait encourager, encore plus, la mobilisation pour lutter contre la maladie.

© ARSLA

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr