Pyeongchang 2018 : 30 athlètes russes sous drapeau neutre

Résumé : Le Comité international paralympique a annoncé la participation de 30 athlètes russes sous drapeau neutre lors des Jeux paralympiques de Pyeongchang. Opération de repêchage après le scandale du dopage à grande échelle.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Alors que l'équipe russe a été évincée des Jeux paralympiques d'hiver de Pyeongchang 2018 (du 9 au 18 mars 2018 en Corée du Sud), le Comité international paralympique (CIP) a finalement décidé, le 26 février 2018, d'autoriser 30 athlètes à participer à l'évènement sous une bannière neutre. Cette décision exceptionnelle fait suite aux progrès réalisés par le Comité paralympique russe et au programme de test anti-dopage mis en place. Pour rappel, la Russie avait déjà été exclue des Jeux paralympiques de Rio en 2016 pour ce motif -côté olympique, elle était engagée à Rio mais pas à Pyeongchang-. Une décision qui aura de lourdes conséquences sur le palmarès de ces jeux d'hiver puisque les Russes ont été les grands vainqueurs de ceux de Sochi en 2014 avec 80 médailles, dont 30 en or.

Critères de sélection stricts

Pour choisir les athlètes qui composeront cette délégation neutre, le Comité international paralympique s'est basé sur des critères précis, notamment des tests anti-dopage stricts. De plus, la Russie a été autorisée à proposer des athlètes uniquement dans les disciplines où il restait des places, à savoir le ski alpin, de fond, le biathlon, le curling et le snowboard. Cependant, aucun athlète masculin russe ne sera engagé dans l'épreuve de ski de fond car toutes les places ont déjà été accordées. Par ailleurs, la Russie avait manqué l'occasion de se qualifier en para-hockey ; il n'y aura donc aucune équipe dans cette discipline. Cette délégation russe comprendra dix athlètes en ski alpin, douze en ski nordique et trois en snowboard. L'équipe neutre de curling fauteuil compte, elle, cinq joueurs. Six guides accompagneront les athlètes déficients visuels tandis que la délégation aura à sa disposition un staff de 39 membres.

Un protocole à respecter

Le CIP a, par ailleurs, mis en place des règles protocolaires strictes. L'une d'entre elles concerne les tenues des sportifs, qui devront être préalablement soumises à la validation du directeur technique et du service design du Comité international olympique. Il est strictement interdit aux athlètes de porter une tenue comportant les couleurs nationales, un drapeau ou encore symbole russe, et il en va de même pour leurs équipements. Si un athlète placé sous la bannière neutre remporte une médaille d'or, c'est l'hymne paralympique qui sera joué et son drapeau portant les Agitos hissé.

Du côté des Olympiques ?

De son côté, le Comité international olympique a annoncé le 27 février 2018 qu'il levait la sanction interdisant à la Russie de participer aux JO. L'équipe russe avait en effet été privée de ces jeux d'hiver 2018. Qu'en sera-t-il de la décision de son confrère paralympique après l'évènement ?

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Assan Haidara, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr