Aveugles : sortir de la précarité grâce au massage

Résumé : Pas de travail pour les non-voyants au Nicaragua. Alors ils apprennent l'art du massage japonais. Les cours sont dispensés gratuitement dans un pays ravagé par la précarité. 9000 patients sont déjà passés entre leurs mains expertes...

Par , le 

Réagissez à cet article !

Par Blanca Morel

Dans une salle aux murs verts où résonne une musique douce, Jason Pérez, devenu aveugle dans un accident, se forme au massage shiatsu, thérapie traditionnelle japonaise dont les cours sont dispensés gratuitement au Nicaragua pour les non-voyants. « Je m'occupe de personnes souffrant de stress, d'insomnies, de douleurs lombaires (...), de migraines », raconte à l'AFP cet homme de 24 ans lors d'un cours pratique de l'Université de médecine orientale Japon-Nicaragua, à Managua.

Pas de travail pour les non-voyants

Il y a cinq ans, un accident de moto lui a causé un décollement de la cornée. Jason a perdu la vue et son travail dans un atelier de réparation de téléphones mobiles. Mais il reprend espoir désormais : d'ici décembre, il devrait obtenir son diplôme de masseur professionnel et pouvoir ainsi subvenir aux besoins de sa femme et de sa fille, après avoir étudié dans cette université qui offre des cours gratuits de shiatsu aux aveugles. « Je le fais pour survivre », explique Jason, « car il n'y a pas de travail pour les non-voyants » au Nicaragua, l'un des pays les plus démunis d'Amérique latine avec 30% de ses 6 millions d'habitants vivant sous le seuil de pauvreté, selon la Banque mondiale.

Sa propre clinique de massages

Près de lui, Amelia Lopez, une jeune femme atteinte de cécité partielle après une cataracte congénitale aggravée par un glaucome, masse une femme de 65 ans paraplégique. Elle espère ouvrir ensuite sa propre clinique de massages. Pour Nelson Cuadra, 21 ans, aveugle en raison d'une hydrocéphalie, le « rêve est de s'en sortir avec le shiatsu ». « C'est un bonheur quand les patients disent qu'ils se sentent bien » après une session, explique-t-il dans la salle de l'université où des lits sont installés, ainsi qu'un ventilateur pour apaiser la chaleur étouffante.

2e pays au monde, après le Japon

S'appuyant sur les points de pression de la médecine traditionnelle chinoise, notamment de l'acupuncture, le shiatsu « est une thérapie qui stimule la circulation sanguine et lymphatique, enlève la douleur, améliore le système immunologique et aide à se détendre », explique à l'AFP la professeure qui supervise le programme, Milagros Arana. Et « les patients sentent une amélioration » dès la première séance, assure-t-elle. Selon le recteur fondateur de l'université, le Japonais Haruo Yamaki, le Nicaragua est le deuxième pays au monde, après le Japon, à offrir des cours professionnels de shiatsu aux personnes aveugles. Se faire masser par un non-voyant est une pratique courante en Chine, où des centaines de milliers d'aveugles exercent cette profession : privés d'un sens, ils ont tendance à compenser avec une ouïe ou un toucher plus développé, selon les écoles de formation dans ce pays, ce qui fait souvent d'eux des masseurs plus subtils.

9 000 patients entre leurs mains

Au Nicaragua, la formation gratuite de shiatsu a démarré en 2009 et 54 aveugles, sur les 100 qui se sont inscrits au programme, ont décroché leur diplôme. La majorité d'entre eux gagne désormais leur vie en réalisant des massages à domicile ou chez eux, indique à l'AFP le porte-parole de l'université, Carlos Duarte. Le projet a été lancé après un recensement effectué en 2009 qui montrait que, sur les 126 316 personnes souffrant de handicap au Nicaragua (dont 19 000 non-voyants), plus de 50 000 étaient sans emploi et la plupart n'avaient qu'un faible niveau d'éducation. Pour aider ces apprentis masseurs à s'entraîner, l'université a ouvert ses portes et jusqu'à présent, près de 9 000 patients sont passés entre leurs mains, pour des problèmes de douleurs d'articulations, de dos ou à la tête. « C'est la deuxième fois (que je viens), je me sens plus détendu », confie l'un d'eux, Francisco Alegria, vendeur ambulant de 63 ans venu pour une douleur à un pied.

© mariesacha/Fotolia

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr