Essais prometteurs d'un "oeil électronique" allemand

Résumé : Après le récent feu vert à la commercialisation du tout premier "oeil bionique" américain, un concurrent allemand vient d'annoncer des essais encourageants pour son système d'implants électroniques destinés à redonner la vue à des aveugles.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Paris, 20 fév 2013 (AFP)

L'appareil placé au niveau de la rétine a été testé par la société Retina Implant AG et des chercheurs de l'Hôpital universitaire de l'oeil à Tubingen (ouest de l'Allemagne), sur neuf personnes aveugles atteintes de "rétinites pigmentaires".
Il s'agit d'un groupe de maladies génétiques affectant 1,5 million de personnes dans le monde, conduisant à la perte progressive de la vision et impliquant les cellules capables de capter la lumière au niveau de la rétine, située à l'arrière de l'oeil.
"Parmi les neuf patients, trois ont pu lire les lettres spontanément. Dans le cadre d'essais en laboratoire et en dehors, des patients ont aussi indiqué avoir été capables de reconnaître des visages, distinguer des objets comme des téléphones ou lire des panneaux sur les portes", affirme Retina Implant dans un communiqué.
Cette étude de phase II a été publiée mercredi dans la revue spécialisée britannique Proceedings of the Royal Society B.

L'implant inséré au niveau de la rétine se compose d'une petite puce de 3 mm de large sensible à la lumière, capable d'envoyer des signaux, correspondant à l'image formée au fond de l'oeil, au nerf optique qui se situe derrière.
Il est alimenté par un mince câble connecté à un petit appareillage placé sous un pli de peau derrière l'oreille utilisant une technologie sans fil externe (selon le principe de l'induction électrique).

Pour un des neuf patients allemands, l'expérience a dû être abandonnée car le nerf optique a été "touché" par une extrémité de l'implant lors de l'opération. Chez un autre, un saignement dans la zone de l'implant s'est accompagné d'une hausse de la pression oculaire qui a dû être traitée par médicaments.
Mais l'expérience a pu se poursuivre avec de "très bons résultats" ensuite.
L'essai montre globalement que l'implant "peut restaurer une vision utile pour la vie de tous les jours chez au moins les deux tiers des patients aveugles testés", selon l'article.
Un essai plus large avec la même technologie a démarré à Oxford, Hong Kong, Londres et Budapest.
Cette annonce intervient alors que l'Agence américaine des médicaments (FDA) vient d'approuver la commercialisation du tout premier oeil bionique disponible, Argus 2, qui bénéficie déjà d'une approbation en Europe et qui coûte 73.000 euros.

Ce système, qui a été greffé sur une soixantaine d'aveugles souffrant d'une rétinopathie pigmentaire, mis au point par la société californienne Second Sight Medical Products, est composé d'un implant rétinien et d'une paire de lunettes équipées d'une caméra miniature.

ri-ot/dab/df

Réagissez à cet article !  

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr